Comment trouver des offres d'emploi?
Précédent

1 de 87

Suivant
Article suivant:

Il existe deux types d'offres d'emploi

10 métiers que les robots ne peuvent pas (encore) exercer

robotpasprendre
L'IA, les systèmes automatisés et les robots font beaucoup parler d'eux, et ce notamment sur les lieux de travail. Êtes-vous pessimiste et craignez-vous l'impact des modèles linguistiques avancés dans votre secteur ? Avez-vous des sueurs froides lorsque vous pensez à l'avenir ? Ne vous inquiétez pas, il existe encore de nombreux emplois qui offrent une solide résistance à l'évolution technologique. Nous vous en présentons quelques-uns ci-dessous...

L'IA n'est pas une panacée. Bien que des outils tels que ChatGPT et Bard disposent de vastes connaissances encyclopédiques et d’un niveau d’intelligence élevé, ils obtiennent des résultats relativement faibles en matière de quotient émotionnel et de créativité. Il va sans dire que les emplois au sein desquels l'interaction humaine et la créativité jouent un rôle majeur n'ont rien à craindre pour le moment.

Check : Êtes-vous un généraliste créatif ?

1. Enseignants de l’enseignement primaire ou secondaire

Un robot qui donne cours… Triste spectacle, n'est-ce pas ? En tant qu'enseignant, vous devez faire preuve d'une bonne dose de perspicacité et de sagesse, mais ce n'est pas tout. Vous êtes un point de contact et le confident des élèves. Un refuge où ils peuvent s'épancher. Quel que soit le degré d'avancement des robots, faire preuve d'empathie est - pour l'instant - hors de leur portée.

2. Hommes politiques

Les hommes politiques prennent des décisions importantes. Ils pèsent le pour et le contre, évaluent et procèdent à des ajustements dans l'intérêt de tous. Les compétences relationnelles et le sens de la négociation sont bien sûr essentiels. Rassurez-vous : un robot ne s'installera jamais au 16 rue de la Loi.

3. Médecins et infirmières

Le secteur médical peut lui aussi dormir sur ses deux oreilles. S'il n'est pas inconcevable que l'IA soit capable de détecter des cellules cancéreuses dans un avenir proche, les médecins et les infirmières restent irremplaçables. Surtout lorsqu'il s'agit de transmettre de mauvaises nouvelles. Une forte empathie et de solides compétences communicationnelles sont absolument nécessaires pour s'occuper des patients.

Lisez aussi : La demande de nouveaux emplois en intelligence artificielle est élevée

4. Avocats et juristes

Toute personne active dans le secteur juridique s'accorde à dire qu'il n'y a pas deux affaires identiques. Chaque cas apporte ses propres dilemmes et ceux-ci doivent évidemment être examinés de manière approfondie. Quelle partie dit la vérité ? Le client a-t-il agi avec préméditation ? L'accusé est-il coupable ? En matière de jugement de valeur et d'éthique, les robots ne sont pas encore à la hauteur.

5. Journalistes et écrivains

La créativité ne peut être automatisée et l'amour de la langue ne peut être copié. Un bon texte est bien plus qu'une suite de phrases sans erreurs. Des outils comme ChatGPT et Bard peuvent être riches en compétences linguistiques mais, pour des textes significatifs qui tiennent la route, il vaut mieux s'adresser à un professionnel. Celui-ci saura comment faire moucheS avec les mots justes.

6. Psychologues

Partager ses joies et ses peines avec un robot ? Non merci ! Les relations humaines est essentiel en psychothérapie. En effet, sans une relation de confiance avec votre psychologue, vous ne ferez que peu de progrès en termes de bien-être mental. De plus, la capacité à comprendre les émotions est réservée aux thérapeutes humains.

TEST : À quel point êtes-vous intelligent émotionnellement ?

7. Puéricultrices

Les enfants ont besoin d'interaction pour se développer émotionnellement et acquérir des compétences sociales. Un manque d'implication humaine peut avoir un impact négatif sur leur croissance et leur bien-être. Les puéricultrices constituent dès lors un maillon indispensable de la parentalité. Que les parents se rassurent : vous ne devrez pas confier votre fils ou votre fille à un robot dans un avenir proche.

8. Ingénieurs en robotique

Bien que cette profession soit quelque peu controversée, vous êtes-vous déjà demandé d'où venaient les robots ? Ils ne sont pas livrés par des cigognes mais bien créés, programmés et automatisés par des ingénieurs en robotique. À ce jour, les robots ne sont - heureusement - pas encore capables de s'autoproduire.

9. Travailleurs humanitaires

Les robots peuvent avoir des capacités physiques uniques qui pourraient s'avérer utiles en cas de catastrophe - pensez par exemple aux situations où le passage est restreint ou risqué - mais ils ont des difficultés à faire face à des conditions imprévisibles. Les travailleurs humanitaires doivent souvent improviser et ne peuvent donc pas être remplacés par des robots.

10. Comédiens de stand-up

Faire des (bonnes) blagues et les présenter sur scène n’est pas concevable pour des robots. Ceux-ci ne comprennent pas suffisamment les dynamiques sociales et ont du mal à ressentir l'atmosphère de la salle. Par conséquent, ils sont incapables de répondre aux réactions du public. L'humour est la quintessence de la créativité et exige de la perspicacité et des nuances subtiles. Une véritable compétence humaine !

Découvrez : Les robots pourront-ils vraiment nous remplacer ?

(Zinnig/eh) - Source : BBC

26 février 2024
D'autres ont également regardé