Recherche avancée
Afficher la recherche
Recherches récentes Supprimer

Le salaire d’Aline, assistante sociale à Ixelles : 1450 € net/ mois

Le salaire d'Aline, assistante sociale à Ixelles
Aline Cousin, 26 ans
  • Assistante Sociale à Ixelles
  • Revenus mensuels : 1450 euros net
  • Extra : chèques repas

Aline s’occupe de l’accueil inconditionnel des jeunes en difficultés. Ils sont souvent demandeurs, et c’est ce qu’elle aime : ce rapport avec le jeune, le défi de pouvoir construire quelque chose avec lui pour l’aider à s’en sortir. Aline aime l’instant, plus que le matériel. Mais que pense-t-elle de ses revenus ?

Parlez-moi de votre métier : que faites-vous ?

Je m’occupe de l’accueil inconditionnel de jeunes en difficultés, des mineurs étrangers non accompagnés ou des jeunes en fugue, ou mis à la porte par leurs parents pour une autre raison. » Qu’entendez-vous par « accueil inconditionnel ?Nous nous occupons de tous les problèmes, quels qu’ils soient. En général des jeunes qui se retrouvent à la rue et qui n’ont plus d’autres solutions. Les jeunes peuvent venir aussi de diverses institutions ou avoir été orientés par la police. Nous assurons l’accueil de première ligne et nous prenons en charge la médiation avec les parents. Avant de passer le dossier si nécessaire à l’aide à la jeunesse. Si cela ne marche pas via nous, l’institution peut forcer le jeune à rencontrer ses parents. Dans le cas de maltraitances, c’est le parquet qui prendra le relais. 

Que pensez-vous de vos revenus ?

Je gagne 1450 euros par mois, plus un chèque repas par jour presté. C’est peu par rapport aux lourds horaires que nous prestons : 38h par semaine soit 8.30-15h soit 14-22h30 + 3h par jour de transport en commun pour ma part. Chacun doit assurer un week-end sur 3 et un vendredi soir par mois.

Vous l’aimez, votre métier ?

Oui, je trouve le rapport au jeune très chouette. Très souvent, il est demandeur, il veut construire quelque chose. Mais il y a aussi des cas plus difficiles, certains ont fait une tentative de suicide, se droguent ou sont violents.

Quelles sont les principales difficultés ?

Lorsque le jeune est en rupture de tout, et qu’il nous associe à la moindre contrariété qu’il rencontre. C’est cela aussi l’accompagnement inconditionnel : il faut poursuivre, continuer à l’accompagner, même après avoir subi des insultes. Il s’agit d’être fort, moralement. Et puis, chacun applique sa méthode, on a peu de balises. Alors, on en parle entre collègues ; c’est parfois utile pour se rassurer.

En changeriez-vous pour gagner plus ?

Non, pas pour gagner plus. Si je changeais, ce serait pour être moins dans la confrontation avec l’autre, un des gros défis du social. Et puis, je me sens bien dans l’équipe, une partie sont devenus des amis.

Parvenez-vous à économiser ?

Pas vraiment, mais heureusement, je suis en colocation, je peux donc partager mon loyer. Et j’ai tout de même pu partir deux mois en Equateur. Mais actuellement, je ne peux pas encore m’acheter une maison à moi.

Quelle est la dépense qui vous fait le plus plaisir ?

Les concerts, les voyages, c’est ce que je veux pouvoir m’offrir. Vivre des choses, c’est l’essentiel à mes yeux.

Et ce que vous n’aimez pas du tout payer ?

Les dépenses inattendues. Comme les 100 € qu’on vient de me réclamer pour la redevance sur les immondices. Ou les 600 € d’électricité lors du réajustement annuel… (Grincement de dents)  

Quel est votre rêve ?

Voyager. Je ne suis pas trop matérialiste. Je vis dans l’instant

(sc)  

DISCLAIMER
Jobat n’est pas responsable de l’exactitude des informations données ci-dessus. Elles ont été obtenues lors d’un entretien personnel avec la personne en question. Certaines informations ne sont peut-être plus correctes ou d’actualité. Elles donnent néanmoins une idée de la rémunération qui correspond à tel travail ou telle fonction.
 

Meer info over Mon salaire