Securex : ce que vous êtes prime sur ce que vous savez faire

Le nom de Securex vous dit-il quelque chose ? Peut-être que non, mais sachez qu'il y a de fortes chances que les travailleurs de Securex calculent notamment votre salaire. En effet, Securex aide les entreprises dans leur gestion RH à divers niveaux.

11 février 2015

Partager

"si la recherche d’un certain confort vous anime et vous pousse à aller chez securex, vous frappez à la mauvaise porte." (stefaan arryn, securex)

Votre employeur prévoit d'aborder un solide virage stratégique ? Il se pourrait bien que ce "prestataire de services RH" y soit pour quelque chose. Calculer les salaires, travailler au bien-être, analyser les talents, former les travailleurs, livrer des conseils juridiques… En tant que fournisseur de services RH, Securex offre tout ce dont une entreprise peut avoir besoin pour concevoir une politique du personnel professionnelle et dans l’air du temps. Comme toutes les organisations, Securex est aussi partie de rien.


"Notre marque existe bientôt depuis 110 ans. En 1905, quelques barons du textile décidèrent, de leur propre initiative, d'établir une "caisse d’assurances mutuelle pour les accidents du travail". Leur association disposait même de sa propre clinique située à Gand", raconte Piet Rosseel, Directeur Marketing et Communication chez Securex.

Image peu enthousiasmante

En 1946, l’esprit d’entreprise de la direction de l’époque inspira la création du Secrétariat Social et de la Mutualité Securex. Mais l’avancée significative eut lieu dans les années 70, avec une vingtaine de reprises étalées sur dix ans. Securex donna naissance à des fonds d’allocations familiales, des secrétariats sociaux, des fonds de sécurité sociale et des services de prévention externes. Securex devint petit à petit une organisation de taille et très formelle. "Tout ce que nous avons réalisé jusqu’à la fin des années 90 était principalement focalisé sur les obligations légales. Nous passions nos journées à encoder des déclarations et à exécuter des règles imposées par les autorités et les entreprises", poursuit Piet Rosseel. Fiable certes, mais plutôt ennuyeux. Voilà l’image qui colle à Securex. "Quand j'ai débuté ici il y a 19 ans, je n’avais moi-même jamais entendu parler de Securex", se souvient-il. "Nous étions alors une machine administrative, lourde, un prolongement des autorités. Notre expertise technique était énorme, mais nous n'étions guère attrayants ni connus".

Tournant

Le nouveau millénaire a changé les choses. Ce fut un tournant pour l’image de Securex. "L’arrivée d’internet et de la technologie poussa notre entreprise à accélérer la cadence", se rappelle le Marketing Manager. "Nous commençâmes à développer des applications web interactives et à investir dans des logiciels RH."


"Nous nous mîmes à penser autrement", déclare le Talent Director, Stefaan Arryn. "Il devint clair que l’expertise ne suffisait pas à elle seule à faire la différence sur le marché. C’est alors que nous décidâmes de devenir un véritable partenaire pour nos clients. Ceux-ci sont confrontés à des difficultés en gestion du personnel ? Ils peuvent s’adresser à nous."


"Au moindre changement de loi dans le passé, notre première préoccupation était d’en informer nos clients, et de leur communiquer ce qu'ils devaient adapter. A présent, nous nous attachons d’abord à trouver la valeur ajoutée de la nouvelle réglementation", poursuit Stefaan Arryn.

L’homme derrière les chiffres

Ces dernières années, Securex se lança dans le déploiement de prestations de services très variés. Le secrétariat social devint un prestataire RH dont le point d’attention premier est l’être humain, au delà des chiffres. "Ces temps-ci, nous travaillons beaucoup sur l’engagement durable. C’est crucial aujourd’hui pour les collaborateurs. Travailler plus longtemps et en étant motivé, cela ne vient pas tout seul. Si les employeurs veulent garder leurs collaborateurs au sein de l’effectif, ils ont besoin d’une approche sur mesure", ajoute Stefaan Arryn.


Les fondements de cette approche sont issus du centre de recherche RH dans lequel Securex a récemment investi. "Nous travaillons avec des universités et des experts pour relever le niveau de nos services. C’est aussi une manière de prendre le pouls. Lorsqu'il y a du changement dans le monde du travail, nous l’observons dans nos mesures", précise Piet Rosseel.

Culture d’entreprise renouvelée

Les changements ont des conséquences sur la gestion de son propre personnel. Securex ne recrute plus des candidats uniquement dotés d'expertise technique. "Cela reste important mais nous attachons désormais beaucoup d'importance à l’attitude, à la personnalité et à l’esprit d’entreprise. Lors de l'engagement, qui vous êtes devient pour nous plus important que ce que vous êtes capable de faire", explique Stefaan Arryn.


Securex engage environ 160 nouveaux collaborateurs par an. "Nous préférons quelqu’un avec une grande faculté d’apprentissage et une bonne attitude qu’un candidat plein d’expériences avec une mauvaise mentalité. La connaissance et les compétences, il est possible de les acquérir. Pour la mentalité et la capacité à apprendre, il en va tout autrement."


En appliquant une telle vision, avec cohérence, lors de chaque procédure de recrutement, Securex veut continuer à travailler au renouvellement de sa culture d’entreprise. "Plus nous accueillons d’individus dotés d’esprit d’entreprise, plus d’initiatives seront prises. En fait, c’est très simple, il faut continuellement y prêter attention", déclare Stefaan Arryn.

Image manquant de force ?

"L’attention est précisément le noyau de la toute dernière campagne d’employer branding lancée par Securex en 2006. Avec le thème de l’attention au cœur de sa campagne, Securex avait pour but de titiller les candidats potentiels : l’intérêt de l’organisation se porte sur l’homme au delà du travailleur. "Cette campagne a bien fonctionné", se rappelle Stefaan Arryn. "Grâce à celle-ci, nous avons enregistré beaucoup plus de candidatures spontanées."


"Même s’il existe aussi un danger d’une image trop faible, notre politique RH est focalisée, entre autres, sur le travail affranchi du temps et du lieu. Nous investissons dans l’accompagnement individuel. C’est ainsi que nous voulons être perçus, mais cela ne signifie pas qu’il ne faille pas travailler dur. Nos objectifs sont ambitieux. Si c’est la recherche d’un certain confort qui vous anime et vous pousse à aller chez Securex, vous frappez à la mauvaise porte."


(EH) (SC) Source : MARK Magazine 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.