Quel est le salaire d'un contrôleur de circulation aérienne ?

Les contrôleurs aériens sont actifs depuis leur tour de contrôle et définissent les départs et arrivées des avions en direct de l'aéroport. Un contact permanent avec la direction du trafic est indispensable.

12 avril 2017

Partager

En plus d'un environnement de travail stressant, ils doivent s'assurer de la fluidité du trafic de l'aéroport et faire preuve d'une extrême précision dans l'exercice de leur travail. De fait, la sécurité de millions de personnes est entre leurs mains. Quelle est donc la rémunération d'un contrôleur aérien ?

Toute personne qui commence une formation de contrôle aérien – un programme qui coûte tout de même 50.000 euros à l'état – bénéficie directement d'un salaire de départ de 1800 euros brut par mois. En cas de poste à temps plein, la rémunération monte rapidement à 6.200 euros brut par mois (salaire de base) et peut atteindre 12.000 euros après quelques années d'expérience.

Quel argent ?

La question que tout le monde se pose est la suivante : "Les contrôleurs sont-ils rémunérés avec notre argent ?". La réponse d'un ingénieur en aéronotique est très claire : "Tout à fait. En tant que contrôleur de la circulation aérienne, nous avons d'immenses responsabilités. Les personnes qui travaillent dans une tour de contrôle ont constamment entre 2.000 et 4.000 vies dans leurs mains. Après une heure et demi de travail, elles doivent prendre une heure de pause pour ensuite se reconcentrer pendant une heure et demi."

A l'image du contenu de la fonction, le processus de sélection est poussé et les candidats doivent passer une série d'entretiens. Des tests d'aptitudes et des examens médicaux et psychologiques sont prévus afin de déterminer leur résistance au stress et leur faculté à prendre rapidement les bonnes décisions.

Cela justifie-t-il de tels salaires ? "La puissance du trafic aérien est inestimable. S'ils le souhaitent, ils peuvent soudainement décider de fermer les aéroports belges, ce qui entraînerait des conséquences peu enviables pour les voyageurs. Il est donc important de les rémunérer en conséquence."

(eh/jy) – Photo : (mhb) – Sources : Het Nieuwsblad/De Tijd 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.