Qu’est-ce que le congé d’accueil?

Les parents d’accueil actifs ont le droit de s’absenter de leur travail dans le cadre du congé d’accueil pour faire face à des situations liées au placement de l’enfant. Le congé d’accueil s’applique aux parents d’accueil désignés comme tels par le tribunal, par un service de placement reconnu par les organismes compétents, par le service d’aide à la jeunesse ou par le Comité pour l’aide spéciale à la jeunesse. La réglementation en la matière n’existe que depuis le 23 novembre 2008.

Quand puis-je prendre un congé d’accueil?

Vous pouvez prendre un congé d’accueil dans les situations suivantes:

  • le fait d’assister à des audiences des autorités judiciaires ou administratives ayant compétence auprès de la famille d’accueil ;
  • les contacts du parent d’accueil ou de la famille d’accueil avec les parents naturels ou d’autres personnes qui sont importantes pour l’enfant ou la personne placée ;
  • les contacts avec le service de placement.
    

La durée du congé d’accueil est fixée à six jours par année civile et par famille d’accueil, et non par travailleur. Ce droit pourra à l’avenir être étendu par Arrêté royal à dix jours maximum par année civile et par famille.

Puis-je recevoir une allocation si je prends un congé d’accueil?

Pendant votre absence, vous recevrez une allocation forfaitaire journalière à charge de l’ONEM. Cette allocation s’élève chaque fois à 96,29 euros par jour ; elle correspond à l’indemnité maximale prévue dans le cadre d’un congé parental. Pour bénéficier de cette allocation, vous devez adresser une demande auprès d’un bureau de chômage.

Plus d'info Vacances annuelles , Congé social

19/02/2009