Pourquoi il vaut mieux ne pas luncher au bureau

Luncher au bureau ?

On est toujours pressé, nos journées sont toujours trop chargées. Alors on a juste le temps d’avaler un sandwich derrière son écran… Oui, mais est-ce vraiment une bonne idée ?

5 bonnes raisons pour éviter de manger sur son clavier

  1. Votre bureau est loin d’être l’endroit le plus propre
    Votre clavier, votre souris, votre chaise de bureau… sont remplis de bactéries. Savourer votre repas au bureau n’est pas la meilleure des choses : les restes de repas nourrissent des millions de bactéries. Une enquête scientifique britannique a chiffré qu’un clavier moyen comptait jusqu’à 260 fois plus de bactéries qu’une lunette de WC. Alors bientôt, on va prendre son déjeuner aux toilettes ?

  2. Vous ne prenez pas l’air, dommage !
    On bouge en général bien trop peu. Les adultes doivent au minimum faire 10 000 pas par jour pour être en bonne santé. Cela ne doit pas forcément se faire en une fois. Aller promener pendant la pause déjeuner, prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur… SI vous mettez tous ces petits efforts ensemble, vous devriez arriver à une ½ heure par jour.

  3. Vous vous privez de contact social
    Même à 5 mètres, vous pouvez aller vous asseoir avec quelques collègues pour prendre un break, ce sera bienvenu. Un rien de distance avec votre écran vous donnera la détente nécessaire et c’est le moment idéal pour parler avec vos collègues ou réseauter avec votre patron.

  4. Vous mangez plus
    Tout comme manger devant la télé, luncher sur votre clavier vous fait avaler de plus grandes quantités. Simplement parce que si vous ne prenez pas le temps de manger un bon repas, vous essaierez de lutter contre la faim d’abord avec quelques snacks.

  5. Vous ratez une pause
    Personne ne peut rester concentré toute la journée cloué derrière son écran non stop. Une pause si courte soit-elle fait des miracles. Un peu de détente sans penser à tout ce que vous devez encore faire. On parie qu’après, vous serez plus efficace ?

Plus d'info Santé , Détente

15/02/2011