Le sex appeal féminin est fait pour s’en servir !

Christine Lagarde, Directeur du FMI

Les femmes ne doivent pas avoir honte de se battre avec leur armes de séduction. Les hommes utilisent bien leurs atouts sans aucune gêne pour gagner une promotion. Alors les femmes, qu’attendez-vous ?

Faites le test vous-même : êtes-vous mieux servie au restaurant par un beau serveur ou par un moche ? Et achetez-vous plus facilement un pull qui vous paraît cher si la jolie vendeuse vous dit qu’il vous va bien ?

La Professeur Hakim de la London School of Economics a fait une enquête à ce sujet. L’image des femmes qui en ressort est très positive. Elles sont, selon elle, plus charmantes, meilleures dans les interactions sociales et ont plus d’intelligence relationnelle que les hommes. Et pourtant elles n’utilisent ces atouts que très peu ou pas du tout.

Tandis que les autres atouts s’exploitent sans vergogne : l’argent (le capital financier), l’intelligence et l’éducation (le capital humain) ou le réseau (toujours le capital humain).

Les hommes le font bien

Les hommes utilisent bien sans honte chaque atout – même extérieur – pour progresser dans leur carrière professionnelle. La Professeur Hakim est une experte en matière de positionnement des femmes sur le marché du travail et de place dans la vie sociale. Elle est sociologue à la London School of Economics et a achevé un nouveau livre : « Honey Money: The Power of Erotic Capital ».

Les femmes sont des “idiotes”

Selon Hakim, les femmes sont timides et rechignent à jouer sur leur sex appeal. Vraisemblablement, selon elle, parce que les femmes qui affichent leur beauté sont cataloguées d’idiotes.

Et ce facteur est tout de même d’un grand intérêt, selon Hakim. Aux Etats-Unis, les belles avocates gagnent 10 à 12% plus que les collègues moins gâtées par la nature. Une personne attirante sera plus vite choisie pour un job et aura plus de chances d’être promue.

L’exemple par Christine Lagarde

Pourquoi ? Les hommes qui sont attirants physiquement et socialement ont selon Hakim une longueur d’avance sur le plan relationnel : ils sont aussi plus attirants pour les entreprises parce qu’ils font travailler leurs collègues plus facilement, attirent plus de clients et vendent davantage.

Selon Hakim, la beauté est valorisée sur le plan financier tout autant que les qualifications personnelles. Christine Lagarde, la nouvelle directrice du FMI, est, selon Hakim, l’exemple type de quelqu’un qui a pu pleinement exploiter son intelligence, ses qualifications et son capital séduction. Les jeunes femmes aussi comprennent que la beauté compte autant que le diplôme.

20/12/2011

  • 20 décembre 2011