'Facebook at Work' va-t-il bluffer le monde professionnel ?

Le Financial Times annonce au compte goutte que Facebook prépare secrètement un ‘Facebook at Work’, un nouveau service censé favoriser la collaboration entre collègues en gérant la messagerie instantanée, les réunions et les contacts. L’objectif du réseau social est d’entrer dans la sphère professionnelle où des acteurs comme LinkedIn, Google et Microsoft dominent le marché. Cela ne s'annonce pas forcément simple…

23 décembre 2014

Partager

"Le nouveau Facebook at Work boostera-t-il notre productivité ? Si l’application ne crève pas l'écran, celle-ci pourra alors mourir tranquillement" (Tim Christiaens, Time Management Company)

Une plate-forme complète doit être le strict minimum

Quelle entreprise n’a pas déjà souhaité révolutionner son processus de travail ? Selon le Financial Times, Facebook voudrait toucher à la concurrence de Google, Microsoft et LinkedIn. Ces dernières années, ces grands acteurs ont travaillé dur à la fusion dans le cloud des différentes applications professionnelles, ce qui ne facilite pas les choses pour quiconque ambitionnant d’intégrer un nouveau service.


Le niveau de productivité dépend de cette intégration et aucun professionnel n’attend vraiment un système supplémentaire avec enthousiasme. Mais qui sait, Facebook pourrait introduire une plateforme archi-complète sur le marché, ce qui en étonnerait plus d’un. Dans ce cas, les chances de faire un tabac avec ses 1,35 milliards d’utilisateurs ne sont certainement pas des moindres.

Une source de distraction supplémentaire ? Non, merci !

La question est de savoir si Facebook at Work créera ou non encore plus de sources de distraction au bureau. Les employeurs n’ont en effet pas bloqué l’accès au réseau social par hasard. Depuis sa naissance et avec l'avènement du smartphone, Facebook se frotte à un problème d’image. Aucun manager n'a envie de voir de nouvelles sources de distraction envahir son espace de travail, comme par exemple la diffusion de publicités pendant les horaires de travail.


Le service serait gratuit lors de sa phase de lancement, et le pas vers un profil privé avec des photos de vacances et des actualités serait vite franchi, à condition que la mise en page des deux comptes soit plus ou moins similaire. Si Facebook décide de ne pas exploiter à fond ces moments de contacts supplémentaires pendant la journée, cet outil aura vite fait d’engendrer une perte de productivité.

Résoudre les problèmes de vie privée et de sécurité

Enfin, Facebook n’a pas très bonne réputation en matière de vie privée et de sécurité. Bien que le géant de l’internet ait récemment fait beaucoup d’efforts en ce sens pour renforcer la protection de la vie privée, des tonnes d’informations au sujet des utilisateurs sont vendues à des fins commerciales.


Dans le passé, des mots de passe avaient été volés, ce qui n’est guère rassurant pour le monde professionnel. Une protection optimale est encore bien plus importante dans le business to business que dans un environnement de simple consommation. Des mesures supplémentaires sont donc nécessaires.


Le nouveau Facebook at Work dopera-t-il votre productivité ? Il faudra encore patienter quelque peu avant d’en avoir une réponse convaincante, mais si l’application ne crève pas l'écran, celle-ci pourra alors mourir tranquillement.


(EH)(TC) Expert en time management, Tim Christiaens coache des collaborateurs au niveau de leur gestion du temps. Il est le fondateur de Time Management Company et l’auteur de Gagnez du temps à votre manière  

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.