De plus en plus d'hommes travaillent dans le secteur des soins de santé

Entre 2010 et 2017, le nombre d'hommes actifs dans le secteur des soins de santé a augmenté de plus de 5%. Néanmoins, seuls 16% des hommes y travaillent et, dans certains sous-secteurs, leur nombre est encore moins élevé.

La construction, la métallurgie et le transport : plus de 90% des personnes qui y travaillent sont des hommes. Telles sont les observations ressortant des chiffres fournis par le fournisseur de services RH Acerta et de statistiques du SPF Economie. Ces recherches sont basées sur les données d'employés actifs auprès de plus de 40.000 employeurs, et ce tant dans le secteur privé que celui de la santé.

Certains auraient tendance à affirmer que le marché du travail est un monde où l’homme règne en maître. Il n’en est rien. Les femmes représentent aujourd'hui plus de 46% de l’ensemble des travailleurs. Dans certains domaines, elles sont même surreprésentées. C’est par exemple le cas dans le milieu des crèches où le pourcentage de personnel infirmier masculin est très faible : 5,2%.

Le secteur des soins de santé est un autre exemple avec une proportion masculine de 16%. En matière de santé, le nombre de postes à pourvoir est assez élevé et une solution pour compenser cette pénurie serait d’engager plus d'hommes.

Enseignement

Nous observons une situation assez diversifiée dans l’enseignement. La parité homme-femme dépend beaucoup du type de formation. 2,5% des hommes travaillent par exemple dans l’enseignement maternel et, fans l'enseignement primaire, il est question de 15,9%. Enfin, la proportion masculine augmente dans l’enseignement spécialisé (25,8%) et dans le secondaire général où près d'un tiers (32,8%) d’hommes y sont actifs.

Dans d'autres sous-secteurs de l'éducation, les hommes sont majoritaires mais cela se joue à très peu de choses. L’enseignement secondaire professionnel compte par exemple 51,2% d'hommes et l’enseignement supérieur emploie 50,7% d’hommes.

(eh/jy) - Photo: Alsico

Plus d'info Soins de santé , Collègues , Heureux au travail , Développement personnel

02/01/2018