A quel point le Belge est-il satisfait de son travail ?

Très satisfait, semble-t-il. Nous obtenons de meilleurs résultats que la moyenne européenne et dépassons nos voisins français et allemands. Elément frappant : les employés à temps partiel sont aussi satisfaits que ceux à temps plein et nous sommes également contents de la durée des trajets entre notre domicile et notre lieu de travail.

6 octobre 2016

Partager

Quelques résultats interpellants :

1. La satisfaction de l'emploi en Belgique est supérieure à la moyenne européenne

Il s'agit de l'élément le plus important. L'un des principaux facteurs contribuant au bien être est la satisfaction générale au niveau professionnel. La Belgique obtient de très bon résultats et se situe à la cinquième place du classement comportant les 28 états membres. Celui-ci a été publié par Eurostat, le bureau de statistiques de l'Union européenne.


Avec un score de 7,5/10, nous obtenons de meilleurs résultats que la moyenne européenne située à 7,1/10. En comparaison avec nos pays voisins, nous faisons mieux que la France (7,2/10), l'Allemagne (6,9/10), aussi bien que le Luxembourg mais moins bien que les Pays-Bas (7,7/10).


Marianne Thyssen, commissaire européenne de l'emploi, des affaires sociales, des compétences et de la mobilité des travailleurs, est satisfaite de ce rapport et souligne que le bien-être est principalement affecté par la capacité d'exercer une profession de qualité supérieure, la suffisance des revenus et les possibilités de suivre des formations ou études de qualité.

2. Seuls 8.5% des travailleurs belges insatisfaits

Une minorité de 8,5% des Belges indiquent ne pas être satisfaits de leur emploi tandis que 68,5% sont satisfaits et près d'un quart (23%) sont très satisfaits.


"La satisfaction ne rend pas seulement les employés plus heureux, elle offre de nombreux avantages à l'entreprise. Les travailleurs heureux sont plus productifs et plus motivés", explique Frédérique Bruggeman, directrice générale de la société de recrutement Robert Half Belux. "De plus, ils ont tendance à rester plus longtemps dans la société. 15% des travailleurs interrogés estiment qu'un employé satisfait à tendance à travailler plus que ce qui lui est demandé."

3. Les employés à temps partiel autant satisfaits que ceux à temps plein

En Europe, 13,7% des salariés travaillent sous un contrat temporaire et sont autant satisfaits de leur travail. La Belgique compte près de 8% de travailleurs à temps partiel et 92% d'entre eux sont satisfaits de leur profession actuelle.

La situation au Pays-Bas et en Finlande est encore plus frappante : près de 20% des salariés ont un contrat temporaire et environ 95% d'entre eux sont satisfaits de leur travail. Les pays au sein desquels la sécurité sociale est de rigueur et où il y a suffisamment d'offres d'emploi disponibles voient également tant leurs travailleurs à temps partiel qu'à temps plein satisfaits de leurs conditions.


Ces données sont importantes dans la mesure où le nombre de contrats à durée indéterminée est susceptible de diminuer à l'avenir. Une étude récente menée par Robert Half Belux auprès de 200 responsables RH belges a montré que 78% des gestionnaires RH estiment que le lieu de travail traditionnel va changer au cours des cinq prochaines années. Les travailleurs temporaires et intérimaires joueront un rôle de plus en plus important aux côtés du personnel permanent.


"Le marché du travail a clairement changé ces dernières années. Un nombre croissant d'entreprises repose sur des travailleurs temporaires. Ceux-ci ne sont pas uniquement engagés pour effectuer des tâches supplémentaires mais bien pour mener des projets spécifiques et combler des postes clés au sein des organisations", déclare Frédérique Bruggeman, directrice générale de la société Robert Half Belux.


"Par conséquent, l'image du travail temporaire a considérablement changé : celui-ci est de plus en plus apprécié, que ce soit par les entreprises ou par les travailleurs. Les employeurs sont de plus en plus ouverts à cette approche flexible combinant des effectifs permanents et temporaires. Les candidats considèrent de plus en plus le travail temporaire comme une opportunité de carrière attrayante."

4. Etrange : peu de désagréments liés aux trajets pour se rendre au bureau

Bien que la Belgique obtient des résultats médiocres en termes de congestion du trafic, les employés sont satisfaits de leurs déplacements vers leur lieu de travail. Nous nous situons à la septième place du classement européen avec un score de 7,6/10 alors que la moyenne est de 7,4/10.


Cette tendance est également confirmée par une étude de la société Robert Half auprès de 300 employés administratifs belges. Seuls 22% d'entre eux sont insatisfaits du temps qu'ils consacrent à leurs déplacements vers leur lieu de travail.


(eh/jy) – L'étude complète est disponible sur Eurostat 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.