Heureux au travail
Précédent

1 de 711

Suivant
Article suivant:

11 conseils pour mieux dormir

Vous avez reçu une contre-offre ? 4 questions à poser

contreoffre
Supposons que le moment soit venu de dire au revoir à votre employeur actuel. Un nouveau challenge vous attend. Vous avez pris une décision mûrement réfléchie, remis officiellement votre démission quand, soudainement, vous recevez une contre-offre de votre employeur. Un salaire plus élevé, de meilleures conditions, de nouvelles promesses. Que faire dans ce cas de figure ?

Découvrez votre motivation intrinsèque en répondant aux quatre questions ci-dessous…

1. Faites-vous encore confiance à votre employeur ?

Si vous quittez votre emploi pour des raisons peu agréables, il est possible que vous ayez vécu des expériences négatives impliquant votre employeur. Il peut s'agir d’évènements directs (un malentendu mutuel, une incompréhension de la situation de l'autre, une altercation…) ou d'éléments indirects (une limitation de la liberté personnelle, une réorganisation, du micro-management…).

Si vous envisagez finalement de rester chez le même employeur, demandez-vous si un certain niveau de confiance mutuelle sera toujours présent. Votre employeur continuera-t-il à vous traiter de la même manière après avoir fait part de votre souhait de quitter l’entreprise ? En d'autres termes, la contre-offre est-elle une garantie que vous pourrez bientôt reprendre une relation positive avec votre employeur ?

Check : Avez-vous des affinités avec votre patron ?

2. Avez-vous été apprécié à votre juste valeur ?

Les choses ne se passent pas comme vous le souhaitez et on ne vous écoute pas, jusqu'à ce que vous menaciez de partir. Puis, soudainement, la situation évolue à votre avantage. Ressentez-vous un tel changement ? Sachez que vous n'avez probablement jamais été apprécié à votre juste valeur dans votre emploi actuel. Ou du moins l'appréciation n'a jamais été clairement exprimée.

Il est important d'y réfléchir et, si nécessaire, d'en parler avec votre employeur car, si vous n'éliminez pas ces sentiments négatifs, le retour à votre poste actuel vous semblera quelque peu désagréable.

L'herbe n'était pas plus verte ailleurs...55% des travailleurs veulent retourner chez leur ancien employeur

3. Cette nouvelle offre est-elle suffisamment intéressante pour vous ?

Du point de vue de l'employeur, il est tout à fait logique qu’il vous persuade de rester : la guerre des talents bat son plein et le lancement d'un nouveau processus de candidature, les entretiens d'embauche et l'intégration d'une nouvelle personne demandent beaucoup de temps et d'argent. Telle est leur raison. Mais quelle est la vôtre ?

Cherchiez-vous un autre challenge parce que certaines choses n'étaient pas satisfaisantes chez votre ancien employeur – un salaire limité, peu de jours de congé – ou parce qu'il était vraiment temps de retrouver votre motivation au travers d’un nouveau défi professionnel ? La contre-offre d'un salaire plus élevé ou de meilleurs avantages vaut-elle plus à vos yeux vous qu'une nouvelle évolution ?

Lisez aussi : 5 signaux qu'il est grand temps de réorienter votre carrière

4. Cette contre-offre a-t-elle un impact positif sur votre avenir ?

Réfléchissez à nouveau aux raisons de votre démission. Celles-ci seront-elles complètement éliminées par la contre-offre que vous venez de recevoir ? Et pouvez-vous raisonnablement affirmer que cela vous fera rester chez cet employeur quelques années de plus ?

Les caractéristiques décisives de votre emploi peuvent finalement être très différentes de ce que vous pensiez au départ. En fin de compte, c'est la manière dont vous interagissez avec votre équipe, la satisfaction professionnelle, l'appréciation que vous recevez et l'atmosphère de travail qui rendent vos activités quotidiennes agréables ou désagréables, et qui font que vous allez travailler de gré ou de force.

Votre employeur vous apporte-t-il cette satisfaction au travail ? Vous offre-t-il la possibilité de vous développer ? Cet emploi contribue-t-il à votre progression et à votre avenir ? En fonction de vos réponses, vous saurez quelle voie emprunter.

Êtes-vous toujours satisfait de votre emploi actuel ? Faites le test !

(Zinnig/eh) - Source : Walters People

24 octobre 2023
D'autres ont également regardé