Stress Précédent

1 de 368

Suivant

Les pompiers doivent avoir une bonne condition physique

Dans certaines familles, devenir pompier était une tradition qui se perpétuait de père en fils. De nos jours, l'afflux de candidats dans le secteur est beaucoup plus large. Toute personne souhaitant commencer une formation de sapeur-pompier doit avoir une série de qualités spécifiques. Une brève enquête auprès de certains (anciens) pompiers montre que la barre est très élevée au niveau des exigences physiques et mentales. Quelles sont les caractéristiques d’un pompier idéal ? Voici une compilation des réponses les plus fréquemment données…

8 janvier 2020

Partager

Physiquement opérationnel

Une première exigence, qui revient en premier chez toutes les personnes interrogées, est la forme physique. "Les aptitudes physiques ne peuvent pas être sous-estimées. D’autant plus si vous portez un masque, des protections et que vous devez déplacer des matériaux lourds ou encombrants. Une bonne condition physique est essentielle, vous le constaterez lors de chaque intervention."

Les pompiers peuvent rester actifs jusqu'à 65 ans mais leur forme physique est testée chaque année. "Un test pour mesurer les capacités pulmonaires détermine les fonctions dans lesquelles le pompier sera déployé."

Grande capacité d'apprentissage

Un bon pompier doit maîtriser la théorie. "Il s'agit de la connaissance des substances dangereuses, de l'apprentissage des protocoles, de la formation continue sur les nouvelles techniques et matériaux de construction, etc."

"La mémoire est également importante lorsque vous entrez dans un bâtiment et que vous devez trouver votre chemin dans l'obscurité. Être capable de visualiser les espaces est essentiel pour retourner à l'extérieur en toute sécurité."

Haute concentration

Certains disent parfois que les hommes ne savent pas faire deux choses en même temps. Un pompier doit pouvoir le faire. "Lors d’une intervention, tout va très vite. Vous devez tenir compte des procédures et être en même temps capable d'analyser la situation actuelle. Vous recevez également des instructions via votre oreillette et devez communiquer sur le terrain avec des collègues se trouvant devant et derrière vous. Le traitement de toutes ces informations nécessite une énorme concentration, ce qui peut être très stressant mentalement."

Une communication solide

Divers concepts sont enseignés pendant la formation pour communiquer de façon fluide avec les autres pompiers. "Vous devez être très vigilant et identifier clairement les dangers. Il est essentiel que la situation sur le terrain soit transmise aussi rapidement et précisément que possible au poste de commandement et aux collègues qui vous entourent. Une communication précise est essentielle pour la sécurité de toutes les personnes impliquées."

Joueur d'équipe

Si vous recherchez le succès personnel afin de passer pour un héros au détriment de votre équipe, vous n’êtes pas le bienvenu chez les sapeurs-pompiers. "L'importance d'un grand esprit d'équipe est soulignée dès le début de la formation. C’est logique car, dans ce métier comprenant des risques majeurs de sécurité, il faut toujours tenir compte de ses collègues. Nous travaillons aussi en permanence sur l'amélioration de l'ambiance de travail, et ce notamment en organisant des team building, des dîners avec les conjoint(e)s des travailleurs, etc.

Bon sens

Connaître la théorie n'est pas la même chose que de la mettre en pratique. "La formation permet au futur pompier d'évaluer le niveau de danger d’une situation. Savoir de quelle manière les risques seront évités ou minimisés est d’une importance vitale. Ne pas faire de folies, ne mettre personne en danger,… Voilà des points essentiels pour un bon pompier."

Résistance au stress

Peu importe la chaleur qu'il fait lors d’un incendie, il est très important de garder la tête froide. "Lorsqu'un appel arrive, l'adrénaline monte automatiquement. Vous devez rester concentré en permanence et être capable de traiter l'information sans trop d'émotions. En cas de danger accru, par exemple si des personnes doivent être secourues d'un bâtiment, le niveau de stress ne doit pas avoir d'impact négatif sur vos actions. Ce n'est pas évident pour tous les pompiers, raison pour laquelle les travailleurs sont répartis dans différentes équipes en fonction de leurs forces."

Flexibilité

Les volontaires doivent faire preuve d’une grande flexibilité. Selon les accords préalablement définis, il doivent être disponibles et répondre immédiatement en cas d'appel. Cela limite les possibilités d’effectuer d'autres activités pendant ces périodes. Les volontaires doivent également être flexibles pour intégrer des programmes de formation supplémentaires et, si nécessaire, adapter leurs agendas professionnels et personnels.

Sociable

Enfin, le pompier doit être sociable. En plus d'être un bon joueur d'équipe et prêt à aider ses collègues, il doit prêter attention aux victimes potentielles à savoir des personnes et/ou des animaux. Les membres de la famille des victimes et les personnes présentes sur les lieux du drame doivent également pouvoir compter sur l’empathie du pompier.

(km/eh)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?