Développement personnel
Précédent

1 de 773

Suivant

Les besoins des employés ont changé

Les Etats-Unis parlent beaucoup de 'La Grande Démission' ('The Great Resignation'), un phénomène particulier touchant actuellement le marché de l’emploi américain. En effet, la pandémie a poussé des millions de travailleurs à démissionner. La raison le plus souvent invoquée est la manière dont les employeurs se sont comportés pendant cette période difficile.

Selon les dires de Microsoft, nous parlerons bientôt de 'La Grande Démission' dans le monde entier. Une enquête menée auprès de plus de 30.000 employés dans le monde montre que jusqu'à 40% d'entre eux envisagent de demander leur C4 et chercher un nouvel emploi.

Les grands perdants

Quelles sont les causes d’un tel revirement de situation ? Dans la plupart des cas, les employés désignent… leur patron. Les premiers jours de la pandémie nous ont rappelé à tous que les êtres humains ne sont pas des machines. Tout le monde se préoccupait de ses enfants, de sa santé et de l’insécurité financière. Ce sont les aléas de la vie mais, pendant la pandémie, tous ces soucis ont soudainement augmenté de façon spectaculaire.

Dans de telles circonstances, les employés s'attendent à ce que leurs patrons prennent des mesures pour atténuer ces inquiétudes, ou au moins que les employeurs les reconnaissent. Dans certaines entreprises, les travailleurs se sont sentis soutenus mais, malheureusement, ce ne fut pas le cas dans de nombreuses autres organisations. Le gens se disent de plus eu plus qu’ils veulent travailler là où ils sont considérés à leur juste valeur.

Les grands gagnants sont donc les entreprises qui ont fait de leur mieux pour que leur personnel se sente bien. Elles ont pris le temps d'expliquer le pourquoi des mesures moins agréables, ont offert une certaine perspective, ont investi dans le télétravail,...

Extra : Un collaborateur sur trois s’épanouit moins dans son travail

Qui suis-je ?

Alors que de plus en plus de personnes sont vaccinées contre le coronavirus, les employeurs sont confrontés à une réalité inconfortable : les besoins et les souhaits de la main-d'œuvre ont changé. Beaucoup de gens ne veulent pas revenir à l'ère pré-coronavirus. Et pourtant, de nombreux patrons rappellent leurs employés à retourner au bureau.

Lisez aussi : Attendez-vous à ce que l’on vous pose ces 5 questions lors de vos entretiens post-coronavirus

Il n'est guère surprenant que les besoins des employés aient changé. Tout le monde a fait face à des pertes ces derniers mois. La perte d'êtres chers, la perte de liberté, la perte de contact humain. Ces événements du quotidien nous ont amenés à repenser nos priorités. Les employés ont une nouvelle perspective sur ce qui compte vraiment pour eux.

De plus, le travail détermine en grande partie qui nous sommes. Pendant la pandémie, nos identités ont commencé à changer. Certaines personnes ont décidé de travailler moins, d'autres ont réfléchi à l'éventualité de travailler à leur propre compte…

Gros challenge

Les employeurs sont donc confrontés à un défi de taille : de quoi les employés ont-ils besoin ? Quel mode de travail convient le mieux à l'étape de la vie à laquelle ils se trouvent ? Vous n'irez pas bien loin aujourd'hui avec un salaire élevé. Les gens veulent de la flexibilité et sont prêts à sacrifier leur salaire pour en bénéficier. Une augmentation de salaire moindre en échange d'horaires de travail flexibles, la possibilité de télétravailler, l'absentéisme illimité,… Voilà ce que nous réserve l'avenir !

CHECK : Travailler à domicile de manière saine et productive (e-guide)

(dt/em/eh) - Source : BBC


29 octobre 2021
Jobs recommandés

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé