Vacances annuelles
Précédent

1 de 138

Suivant
Article suivant:

Les non-fumeurs bénéficient de 6 jours de congé supplémentaires

Le Belge n’est pas friand des 'congés illimités'

happycongilim
Imaginez que les rêves deviennent réalité et que vous puissiez prendre autant de congés que vous le souhaitez au travail. Seriez-vous partant ? La question semble rhétorique... mais une étude de SD Worx montre que tous les travailleurs ne sont pas aussi enthousiastes à ce sujet.

Des vacances permanentes : un rêve ultime ?

En tant que salarié, vous avez légalement droit à un certain nombre de congés payés en fonction des jours de travail que vous avez prestés l’année précédente. Plus qu'il n'en faut pour certains, bien trop peu pour d'autres. La possibilité de prendre des congés illimités nous rendrait-elle vraiment plus heureux ?

Pas forcément : selon une étude européenne réalisée par SD Worx, le Belge moyen est plutôt satisfait de ses vacances en tant que telles.

Découvrez : Tout ce que vous devez savoir sur vos vacances

Le Belge est terre-à-terre

Le travailleur belge moyen est plutôt terre-à-terre et réaliste. Il a idéalement besoin d'environ 14 jours de vacances consécutifs pour se ressourcer.

Le concept de "congés payés illimités" peut sembler attrayant mais, dans la pratique, cela ne changerait pas grand-chose. Ainsi, seuls 21% des salariés interrogés envisageraient effectivement de prendre des congés illimités.

Lisez aussi : Réponses à toutes vos questions au sujet des vacances (FAQ)

36% des répondants ne diraient pas non à un peu plus de vacances, sans pour autant basculer dans les excès. D’autre part, 36% sont satisfaits du nombre actuel de jours de congé dont ils bénéficient et, pour eux, rien ne doit changer dans la pratique. Enfin, 16% n'expriment aucun intérêt à ce sujet.

Qu'en est-il du reste de l'Europe ?

Notre attitude réaliste et terre-à-terre peut sembler typiquement belge mais nous ne sommes guère une exception par rapport au reste de l'Europe.

Selon les résultats de l'étude, les "congés illimités" n'intéressent que 48% des travailleurs européens. Ce sont surtout les travailleurs croates, polonais et espagnols qui les apprécient le plus. Les travailleurs belges et irlandais sont quant à eux les moins convaincus par l'idée.

AVE_conili

Rêve vs réalité

Comme on peut s'y attendre, tous les employeurs ne sont pas enthousiastes à l'idée d'introduire un tel système. D’une part, celui-ci n’est pas toujours possible à mettre en place dans la pratique et, d’autre part, cela peut aussi poser des problèmes juridiques.

En savoir plus : Quelles professions octroient le plus et le moins de jours de vacances ?

Bruce Fecheyr-Lippens, Chief People Officer chez SD Worx, nous fournit davantage de précisions : "Ce n'est pas que tout le monde veuille des vacances à n'en plus finir. La plupart des travailleurs sont très réalistes à ce sujet. Les employés et les employeurs ont plutôt une vision modérée des vacances illimitées."

"Légalement, il existe certainement des restrictions dues à la législation, notamment sur les jours fériés, le travail de nuit et les heures de travail maximales : vous ne pouvez pas effectuer tout votre travail en six mois ou à tout moment."

"Il peut aussi y avoir un effet psychologique : le travail permet de s'épanouir, de se développer, d'apprendre et de rapprocher les gens."

Lisez aussi : Vacances annuelles : nouvelles règles à partir de 2024

La bonne nouvelle est que deux travailleurs belges sur trois peuvent demander un congé dans la semaine. 1 sur 3 le fait même le jour même. Cela démontre parfaitement qu’un jour de congé pris spontanément procure finalement une impression de vacances de courte durée.

(fd) - Source : SD Worx


2 août 2023

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé