Stress
Précédent

1 de 383

Suivant

Êtes-vous très sensible ou hypersensible ? Quelle est la différence ?

8 janvier 2021

"Une sensibilité élevée peut être considérée comme une malédiction ou une bénédiction, je choisis la seconde option" (Annelies Quaegebeur, coach et personne très sensible).

'HSP' signifie personne hypersensible ou très sensible. Un être humain sur cinq en est atteint. Attention, si vous pensez qu’être hypersensible ou très sensible revient à la même chose, sachez que ce n’est pas le cas. Ces deux termes sont très souvent confondus et donc mal utilisés.

1. En quoi consiste la sensibilité élevée ?

La sensibilité élevée n'est pas une maladie mais un trait de personnalité inné. "Tout comme la couleur de vos yeux, de vos cheveux ou de votre peau, vous ne pouvez pas choisir si vous l'avez ou non", explique Annelies Quaegebeur, coach chez A-Lissome. Les stimuli touchent plus durement ou plus violemment ces personnes. Les couleurs, les sons, les goûts ou les odeurs sont par exemple perçus plus intensément.

La sensibilité élevée n'est pas un trouble mental. "Même si les caractéristiques de la haute sensibilité sont souvent confondues avec celle de l'autisme, le TDAH ou la schizophrénie", poursuit Annelies Quaegebeur qui se dit elle-même très sensible. "Elle est parfois même confondue avec le burn-out, qui n'est pas un trouble psychologique mais bien un déséquilibre énergétique."

2. Quelles sont les caractéristiques d'un HSP ?

Un individu sur cinq naît avec une sensibilité accrue et est donc (légèrement) HSP. Ces personnes sont intuitives, consciencieuses et fortement axées sur la qualité mais, d'autre part, elles sont aussi (plus) rapidement débordées.

Elaine Aron, l'une des fondatrices de la théorie de l’hypersensibilité, parle dans son livre "Personnes hypersensibles" de quatre caractéristiques de base des HSP. Il est tout d’abord question de la profondeur du traitement. "Si quelque chose se produit dans leur environnement, ils ont besoin de plus de temps pour le traiter en profondeur", précise Annelies Quaegebeur.

D'autre part, il y a aussi une stimulation excessive du système nerveux. "Lorsque vous vous attardez sur les moindres détails et que toutes les informations pénètrent violemment dans votre cerveau, il est normal que votre système nerveux s'épuise plus rapidement", dit-elle. "Troisièmement, vous réagissez plus fortement aux expériences et faites preuve d’empathie. Enfin, en tant que HSP, vous remarquez des petites choses que les autres ne remarquent pas."

Lisez aussi : Etes-vous hypersensible ? Quelles conséquences sur le plan professionnel ?

3. Comment gérer votre sensibilité élevée ?

Vous pouvez voir une haute sensibilité comme une malédiction ou une bénédiction. "J'opte toujours pour la seconde option", suggère Annelies Quaegebeur. Elle pense qu'il est de toute façon important de se reposer suffisamment pour maintenir le niveau de stress le plus bas possible. Dans le cas contraire, la surstimulation peut entrer en jeu et entraîner du stress (chronique). "C’est ainsi qu'une sensibilité élevée devient un fardeau."

Comment en faire une force ? En plus de suffisamment de repos et de temps pour soi, elle pense qu'il est important de se pencher sur ses talents et ses valeurs. "Trouvez des environnements qui détiennent les valeurs de gratitude, d'appréciation, de positivité et de serviabilité, et où il est normal d'être empathique."

4. Et qu'en est-il de l’hypersensibilité ?

Contrairement à une sensibilité élevée, l’hypersensibilité n'est pas innée et concerne une vulnérabilité accrue ou une hypersensibilité qui se manifeste par une (sur)réaction émotionnelle. "Cela peut résulter d'une accumulation de stress qui n'a pas été libéré à temps. Par conséquent, vous devenez de moins en moins tolérant", affirme Annelies Quaegebeur qui déclare que vous pouvez aussi à la fois être très sensible et hypersensible, ou juste l'un des deux.

L’hypersensibilité est souvent liée aux personnes atteintes de certaines maladies mentales, telles que l'autisme ou le TDAH. "Un traitement incorrect du traumatisme peut également conduire à de l’hypersensibilité. Cela apparaît souvent avant et pendant un burn-out. L’hypersensibilité n'est donc pas innée mais plutôt une réaction au stress ou à un événement stressant.

(wv/eh) - Avec l’aimable contribution de la coach de carrière Annelies Quaegebeur, fondatrice d'A-Lissome, une entreprise qui guide les professionnels tout au long de leur carrière. Son organisation a également développé un test de carrière.


Jobs recommandés
D'autres ont également regardé