Voici les 5 pires patrons…

Peu d'employés sont satisfaits de leur manager, explique Bart Groothuis, consultant en organisation. Dans son livre, il répertorie les patrons les plus horribles. Vous y reconnaîtrez certainement le vôtre.

"Les patrons associables et contre-productifs ne peuvent pas être éduqués mais il est possible d'y survivre", affirme Bart Groothuis dans son ouvrage tant amusant qu'intéressant. Nous avons sélectionné spécialement pour vous la crème de la crème des plus mauvais managers.

1. La mouette

Expression préférée : "Qu'est-ce qui s'est mal passé ici ?!?! Je veux de l'action, et maintenant !"

La mouette arrive de manière inattendue, fait beaucoup de bruit et atterrit au milieu du groupe. Tout le monde en a peur. Elle crie haut et fort pour ensuite s'envoller aussi soudainement qu’elle est arrivée mais toujours avec autant de cris. "Ce type de personne est nuisible et ne reste généralement pas très longtemps dans une organisation", affirme Bart Groothuis.

2. L'inquisiteur

Expression préférée : "Je veux savoir qui a fait ça et pourquoi !"

L'inquisiteur est sur ses gardes et méfiant de nature. S'il y a des problèmes - et il y en a partout - il est d’abord intéressé par le 'coupable' et se penche ensuite sur la solution. Une variante est le 'maniaque des calculs' qui ne tolère aucune erreur. Si en employé en commet une, il est sévèrement puni.

3. L’épicier

Expression préférée : “Non, désolé, vous ne pouvez vraiment pas déclarer ceci. C’est pour votre compte."

En tant que manager, l'épicier est très attentif aux petits détails. De plus, il veut également que les règles soient scrupuleusement respectées. Cela prive toute initiative émanant des employés. "C'est une personne qui reste généralement longtemps dans une organisation", affirme l'auteur. L'épicier fait penser aux personnes exclusivement intéressées par les chiffres et considérant tout le reste (comme leur propre personnel) d'une importance secondaire.

4. Le colleur d’étiquettes

Expression préférée : “Gérard ? Non, c’est littéralement impossible !”

Ce patron distribue des étiquettes de façon (in)appropriées à ses employés et ne les enlève jamais. "Ce type de manager apparaît partout mais le plus souvent dans des organisations à but non lucratif." Sur base de son recrutement, son CV et sa formation, l'employé se voit coller une étiquette qu’il garde souvent jusqu'à sa retraite.

5. Le psychopate

Expression préférée : "Moi ? Non, pas du tout. Ne faites-vous pas erreur ?

Il n'est pas ici question du psychopathe/serial killer que l’on voit dans les thrillers. Ce manager a de gros défauts tels l’absence des sentiments de peur, de culpabilité, d'empathie et de responsabilité. Il a aussi souvent tendance a être impulsif, associable et manipulateur. En résumé, ce n’est pas une bonne personne.

Nous vous souhaitons bonne chance avec ces 10 types de patrons...

  1. Le dictateur : ne tolère aucune contradiction
  2. Le manager autruche : laisse les problèmes suivre leur cours
  3. Le manager analyste : ne passe pas à l'action
  4. Le micro-manager : ne sait pas déléguer
  5. Le manager imprévisible : tourne avec le vent, une vraie girouette
  6. L'hypocrite : utilise des règles différentes pour lui-même
  7. Le fauché : égoïste et encore plus hypocrite
  8. Le manager désintéressé: traite ses hommes comme un moyen de production
  9. Le manager show-off : prétend que toutes les idées sont les siennes
  10. La manager 'de l'extérieur' : fait beaucoup plus confiance aux personnes (inconnues) travaillant en dehors de son organisation.

(eh/jy) – Source : MARK Magazine

Plus d'info Comportement indésirable au travail , Patrons

06/12/2017