Travailler encore plus dur ? N’y pensez pas !

Faire des heures supplémentaires pour boucler des dossiers ? Cela n’a aucun sens. Voilà ce qui ressort d’une enquête scientifique. Cependant, si vous vous y prenez intelligemment, vous pourrez vous faire bien voir par votre supérieur.

21 octobre 2014

Partager

Avez-vous déjà fini une tâche bien avant la deadline vous ayant été imposée ? Faites-vous de temps en temps une surprise à vos collègues en leur apportant un cake fait maison au bureau ? Vous arrive-t-il de travailler tard en soirée sans que cela ne soit explicitement demandé ? Mauvaise nouvelle : ce n’est pas cela qui va faire grimper votre carrière…


Les scientifiques arrivent à la conclusion suivante : faire de son mieux au bureau n’a aucun sens. Les enquêteurs de l’Université de Californie ont découvert qu’il y avait peu d’avantages à dépasser les attentes fixées par les supérieurs. Sachez également que ne pas tenir ses promesses peut aussi avoir des conséquences néfastes.

Le zèle n’aurait aucun effet

"Il n'y a pas de grand intérêt à savoir qu’un collaborateur fait du zèle", nous informe l’enquêtrice Ayelet Gneezy. "Nous voulons seulement savoir si la personne est fiable ou non, et si l'on peut compter sur elle. Tout ce qui dépasse le niveau de prestations attendues n'a que peu d'importance".


C'est avec l'aide de ses collègues de l’Université de Californie que Gneezy mena 3 expériences : elle étudia les réactions des participants par rapport aux promesses. Dans une première expérience, les enquêteurs demandèrent aux participants de prédire comment ils réagiraient si on leur faisait une promesse mais que celle-ci n'était pas tenue. Dans une seconde expérience, les participants furent invités à parler des promesses qui leur avaient été faites dans le passé. Dans la troisième, les participants se faisaient des promesses les uns aux autres, et devaient ensuite les rompre, les tenir ou même les dépasser.


Les résultats furent surprenants. Non seulement, les participants ne donnaient aucune valeur aux efforts consentis pour dépasser les promesses faites. En outre, ils attribuaient ce zèle à une influence extérieure et non à la volonté de celui qui en témoignait.

Trop peu d’efforts, c’est également nocif

Si vous remettez un travail bien avant le délai imposé, votre responsable risque de penser que vous êtes pressé d’en finir pour pouvoir attaquer autre chose de plus amusant. Vous amenez du cake au bureau ? Vos collègues en déduisent que vous l’avez acheté en réduction. Vous restez tard au travail ? Votre chef pensera que votre connexion internet à la maison est en panne.

Le pire de tout : si vous ratez votre deadline ou repartez tôt à la maison, vous passerez vite pour une personne n'étant pas fiable.

Que vous reste-t-il à faire ?

Tâchez d’abord de ne jamais rompre une promesse. Ensuite, vous pouvez bien sûr de temps en temps faire un petit extra si vous en avez envie, mais ne vous attendez pas à ce que les autres poussent des cris de joie.

Ce que vous pouvez faire naturellement, c’est de valoriser votre promesse dans un premier temps. Vous constaterez qu'il s'agit d' une stratégie payante dans bien des cas. Faites savoir à votre patron que vous achèverez votre mission bien plus tôt que demandé ou proposez vous-même de travailler tard le soir.

"Soyez celui qui fait ce qu’il a dit qu’il ferait", explique Gneezy. Cela abaissera le niveau d’effort des deux côtés et simplifiera les choses."

Encore quelques conseils pour bien performer sans devoir en faire de trop…

1. Reséauter est bien plus efficace qu'effectuer des heures supplémentaires

Celui qui monte sur l’échelle hiérarchique et reçoit une promotion ou une augmentation n’est pas celui qui se tue au boulot, de jour comme de nuit. Non, ces individus savent simplement bien comment l’entreprise fonctionne, ils réseautent, connaissent les décideurs et sont capables de valoriser leur travail. En résumé, ils mettent leur influence en évidence, étape par étape. Ils tissent des liens avec des personnes clés de l’entreprise et créent le sentiment que l’organisation a absolument besoin d’eux.

2. Ne poussez pas votre organisme au burn-out

Vous travaillez dur, vous êtes loyal, mais vous sentez que vous ne grandissez pas dans votre fonction. Travailler encore plus dur pour vous faire remarquer n’est absolument pas la bonne stratégie. Avant que vous ne vous en rendiez compte, vous serez à bout et avec un burn-out. Tout le monde vous connaîtra désormais, mais hélas pas pour la bonne raison.

3. Des heures supplémentaires structurelles sont un signal

Evitez de faire penser que vous êtes submergé par le boulot et que vous êtes toujours super occupé. Les personnes bénéficiant de promotions professionnelles sont à leur aise dans leur fonction. Sinon, ils n’auraient pas le temps de réseauter et ne pourraient jamais convaincre leur patron que leurs prestations sont d’un niveau supérieur.

4. Exprimer ses limites a plus de sens que de travailler trop dur

Si votre responsable s’attend à ce que vous travailliez 50 heures toutes les semaines au lieu des 38 heures conventionnelles, vous pouvez lui expliquer que ce n’est pas ce que vous recherchez. Faites-le cependant de manière subtile et constructive. Si vous êtes rémunéré pour ces heures supplémentaires (une vague promesse orale à long terme ne suffit pas) l'approche sera bien évidemment différente. Sachez que, lorsque vous travaillez bien, vous vous créez une valeur sur le marché et votre patron vous écoutera d'autant plus.

En effet, si vous partez, il aura un souci et une charge de travail supplémentaire sur le dos. Fixer ses limites impose le respect. Votre patron ne risque pas de vous licencier parce que vous émettez votre opinion ou faites preuve d'un esprit critique.

(EH) (SC) Sources : www.themuse.com, www.intermediair.nl 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.