Que diriez-vous de travailler au Japon ?

L'économie japonaise est regardée avec beaucoup d'admiration par de nombreux experts économiques. Même si le pays est surtout connu pour ses technologies innovantes, il a également été un précurseur en matière de crise économique.

27 septembre 2018

Partager

La crise économique japonaise occupait une place de choix dans les livres d'histoire. Les experts pensaient que le pays ne remonterait jamais la pente. La richesse perdue était comparable à trois fois le montant des pertes du crash de Wall Street en 1929.

Et pourtant, le pays a évité de justesse l’effondrement et fait désormais preuve de stabilité. Bien que, dans les années nonante, il n’y ait pas eu de croissance économique pendant dix ans au Japon alors que les Etats-Unis connaissaient une croissance de 14%, l’écart entre les deux pays s’est désormais estompé.

Projets de stimulation

Le Japon a accumulé des dettes pour pouvoir relancer son économie et des investissements ont été effectués dans des projets de stimulation. Par conséquent, des économies ont été faites sur les allocations de chômage car les investissements ont permis à de nombreuses personnes de continuer à travailler et à l'économie de continuer à fonctionner. Voilà un bon exemple qu’il faut parfois dépenser de l’argent pour en gagner encore plus.

Au cours des cinq dernières années, l’économie toute entière a refait surface, en particulier grâce aux efforts du Premier ministre Shinzo Abe. Celui-ci a décidé d'imprimer davantage d'argent et d'aider les femmes à faire carrière.

Une excellente idée car, depuis lors, pas moins de 77,6% des femmes âgées de 25 à 54 ans travaillent. Mais ce n’est pas tout, 85,2% des jeunes japonais travaillent et il n’y aurait que 2,5% des gens au chômage. En d'autres termes, qui veut travailler au Japon trouvera du travail, même si le marché semble déjà bien rempli.

Problèmes

Cela ne signifie pas pour autant qu'il n'y a plus de problèmes, bien au contraire. Au Japon, vous pourrez à peine recevoir une promotion ou une augmentation de salaire. Par conséquent, l'inflation est réduite et ne peut pas atteindre un niveau sain.

Cependant, il est important de se rappeler que, même lors du plus grand choc financier, le taux de chômage japonais n’a jamais dépassé les 6%. Par conséquent, son économie a rapidement comblé son retard grâce à une combinaison d’investissements intelligents, de perspectives économiques favorables et d’un excellent état d'esprit général.

(eh/ll) – Sources : The Washington Post/Express Business

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.