Plus de fuites de données à cause du télétravail

Avec l’augmentation du nombre de télétravailleurs, le risque de diffusion d’information confidentielle sur l’entreprise croît lui aussi. A peine 18% des employeurs ont un règlement formel et détaillé de télétravail.

Selon une étude d’Iron Mountain, expert en gestion de l’information, quelque deux tiers (60%) des travailleurs européens prestent de chez eux. La plupart des employeurs n’ont pas établi de règles comportementales claires pour les télétravailleurs. Cela grossit le risque de fuite de données, selon Iron Mountain.

Dans la poubelle

La moitié des répondants envoient et reçoivent des documents de travail via leur compte de messagerie personnelle. 29% avouent laisser les données de l’entreprise traîner à la maison et près de 20% jettent des documents relatifs à l’entreprise dans leur poubelle.

Un salarié sur dix environ (11%) travaille parfois d’un endroit public comme un café ou un restaurant, et 7% font usage d’un réseau sans fil non protégé pour envoyer et recevoir leurs données professionnelles. Ces comportements peuvent conduire à des infractions ou à des pertes de données, et donc avoir des conséquences pour l’organisation.

Gestion de l’information

« Les entreprises concèdent que leur outil professionnel le plus précieux – leurs données de travail – sont déplacées de l’environnement de bureau protégé à un environnement non sécurisé. La politique de gestion des données établie avec prudence est ainsi mise à mal. Il importe réellement d’appliquer le règlement de gestion de l’information au télétravail ainsi qu’à d’autres lieux éventuels de prestations », explique Jeroen Strik, Directeur Commercial d’Iron Mountain pour les Pays-Bas, la Belgique et l’Allemagne.

Sources : Ironmountain.nl 

Plus d'info Télétravail , Réglement de travail

11/10/2013