Les 9 motifs de licenciement les plus bêtes

Tous les licenciements ne sont pas justifiés. Certains travailleurs sont mis à la porte pour des raisons les plus étranges. Les licenciements suivants nous font, à tort ou à raison, au moins froncer les sourcils…

1. Action de sauvetage

Après qu’il ait réussi à sortir une rescapée hors de l’eau, le sauveteur Tomas Lopez a appris de son patron qu’il aurait dû la laisser se noyer. Parce que Lopez a de ce fait abandonné pendant son opération de sauvetage la partie de la plage qui était sous sa responsabilité. Son supérieur a en effet déclaré qu’en quittant son poste, il avait mis en danger la vie des autres baigneurs.

2. Cancer

L’ex collaboratrice de Barclays, Rachel Welsh, prétend avoir été remerciée par son employeur après que celui-ci ait appris qu’un cancer avait été déclaré chez son fils. La mère licenciée a déclaré sur le site d’actualités The Huffington Post que la banque craignait que ses nombreuses visites à l’hôpital entraveraient son travail.

3. Donner à manger

Une collaboratrice dans une cafétéria a perdu son job lorsque l’on a découvert qu’elle avait donné de la nourriture à un écolier pauvre. Dianne Brame avait remarqué qu’un enfant ne mangeait jamais pendant sa pause à midi et lui avait donc glissé des repas, ce que la direction n’a pas du tout apprécié. Mais, bonne nouvelle, elle a retrouvé son job après des actions de protestation musclées organisées contre son licenciement.

4. Doigt d’honneur

Adresser un doigt d’honneur en cachette sur le lieu de travail ? L’hôtesse de l’air russe Tatiana Kozlenko peut confirmer que ce n’est pas une bonne idée. Elle a été licenciée après avoir posté sur internet une photo où elle s’affichait occupée dans l’avion à diriger des doigts d’honneur en direction de ses clients.

5. Un Harlem Shake

Quinze mineurs vont sans doute regretter encore pour un moment leur propre variante de The Harlem Shake mise en scène sur leur lieu de travail. Après que le petit film de leur représentation souterraine du hit du net soit paru sur YouTube et ait connu une diffusion virale, leurs chefs n’avaient selon eux pas d’autre option radicale que de les licencier, puisqu’ils avaient manifestement mis la sécurité en danger.

6. Hold up

Un collaborateur d’AutoZone, négociant en pièces automobiles, a reçu son bon après avoir démasqué un voleur qui s’apprêtait à faire un hold up dans le magasin. Devin McClean a utilisé son propre pistolet pour effrayer le cambrioleur, c’est pour cette raison que le management l’a licencié deux jours plus tard.

7. Réélection d’Obama

La réélection du président américain Barack Obama ne semble pas avoir été une bonne nouvelle pour tout le monde. Un CEO de Las Vegas a avoué à la radio qu’il devait licencier 22 collaborateurs sur 144, parce qu’Obama avait été réélu. Le CEO a déclaré que « les élections avaient des conséquences, c’était un fait, et que lui aussi devait ‘survivre’. »

8. Vaccin contre la grippe

Huit collaborateurs de l’Indiana University Health Goshen Hospital ont reçu leur C4 après s’être opposés à la vaccination contre la grippe imposée par l’hôpital.

9. Addition

Une serveuse de la chaine de restaurants américaine Applebee's a été licenciée après avoir partagé sur le forum internet Reddit une note controversée. Le reçu semblait venir d’un pasteur qui ne lui avait donné aucun pourboire et qui avait écrit sur l’addition : ‘J’ai donné à Dieu 10%, pourquoi vous, vous en recevriez 18% ?

Sources : Huffingtonpost.com

Plus d'info Licenciement

16/04/2013