Licenciement Précédent

1 de 97

Suivant

10 signaux annonçant votre licenciement

Votre plus grand cauchemar ? Vous faire licencier alors que vous pensez que tout va très bien. Sachez qu’il est très facile de juger si votre mise à l’écart sera imminente ou non. Il vous suffit simplement d’être attentif aux éléments ci-dessous.

20 septembre 2019

Partager

1. Remarques

Tout le monde a déjà passé une mauvaise journée et personne n’est capable de travailler parfaitement dès le premier jour. Une mauvaise évaluation n’est donc pas un motif de licenciement. En revanche, si les remarques négatives s’accumulent, vous devez vous poser des questions. Si votre patron émet des doutes quant à vos qualités ou votre attitude générale, vous devez être sur vos gardes.

2.Contrôle permanent

Vous ne pouvez plus rien faire sans que votre patron ne passe derrière votre dos ? Il serait peut-être temps de regarder discrètement ce que le marché de l’emploi propose comme nouveaux challenges…

3. Mission impossible

Avez-vous exécuté les ordres sans aucun problème pendant des semaines voire des mois ? Très bien. Par contre, si l’on vous demande soudainement de devoir escalader le Mont Everest les yeux bandés, il y a de fortes chances que votre patron veuille vous voir échouer. Confier une 'mission impossible' est le moyen idéal pour se débarrasser d’un travailleur. Remarque : cela peut aussi être un signe de mauvais leadership. Essayez d’abord de le découvrir par vous-même.

4. Moins d'argent, plus de vacances

Une diminution de salaire ou des vacances imposées ? Attention ! Il s'agit d'une situation similaire à celle d’un couple qui se 'sépare momentanément'. Vous savez généralement comment cela se termine…

5. Un ou deux avertissement

Une réprimande n’est jamais bon signe. Votre patron vous a-t-il tapé sur les doigts ? Vous a-t-il envoyé un courrier électronique stipulant que la situation actuelle ne pouvait plus durer ? Vous a-t-il répété à plusieurs reprises que votre travail n'était pas en ordre ? Préparez-vous au pire : un avertissement signifie généralement que d'autres mauvaises nouvelles suivront.

6. Moins de travail, plus de doutes

Vous tournez-vous plus souvent les pouces qu'auparavant au bureau ? C'est généralement mauvais signe. Si de moins en moins de projets, de dossiers ou de clients vous sont attribués, il y a de fortes chances que l’on ne vous fasse plus confiance dans votre entreprise. Même si vous essayez de prendre des initiatives et de faire bouger les choses, si votre patron a pris sa décision, il n’appréciera même plus vos démarches.

7. Adieu les petits plaisirs, adieu votre travail

Si on vous autorisait à assister à des conférences, que vous étiez invité à des évènements afterwork ou que vous pouviez prendre l’avion en classe affaires et que ces 'plaisirs' disparaissent soudainement, vous pourriez quitter le navire d’ici peu…

8. Conversations

Avez-vous l’impression d'être le sujet de discussion favori de vos collègues tout en ne faisant pas partie des conversations ? Sachez dès lors à quoi vous en tenir…

9. Plus indispensable

Cerise sur le gâteau : votre patron ignore la hiérarchie et s'adresse immédiatement à vos subordonnés. En d'autres termes : vous n'êtes plus nécessaire au fonctionnement de l’organisation.

10. Votre opinion n’a plus aucune importance

Votre opinion était-elle valorisée lors de réunions ou de discussions dans le passé ? Plus personne ne vient vous demander votre avis ? Cela ne signifie qu’une seule chose : votre patron n’accorde plus aucune importance à votre opinion. Parce qu'il n’y voit plus aucune valeur ou parce que cela ne l'intéresse plus. Quoi qu'il en soit, vos jours sont probablement comptés.

La ténacité l’emporte

Pensez-vous que tout ne se passe pas comme vous l'espériez et courez-vous le risque de perdre votre emploi ? Prenez les choses en main !

  • Le plus difficile, mais le plus important : admettez que l’on ne vous aime plus. Si vous continuez à nier que les choses ne fonctionnent plus correctement, la situation dégénérera rapidement et c'est la dernière chose que l’on vous souhaite.
  • Le calme peut vous sauver. Si vous paniquez, vous ferez de mauvais choix et votre licenciement ne fera que se rapprocher.
  • A deux, vous êtes plus fort que seul. Assurez-vous de bien vous entendre et vous comporter correctement avec vos collègues, ne fût-ce que pour qu'ils ne vous tournent pas le dos.
  • Gardez toujours différents scénarios à l’esprit et envisagez le pire. Si vous êtes prêt pour ce qui va arriver, il y a de fortes chances que vous sortiez de situations difficiles sans trop de problèmes.
  • Avez-vous tout mis en œuvre mais ne voyez aucune amélioration ? Il vaut peut-être mieux admettre que votre histoire est terminée. Si vous vous en rendez compte, vous parviendrez plus facilement à tirer les leçons de votre expérience au sein de l’entreprise en question.

(eh/ll) – Sources : Business Insider/NY Times

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?