Est-il plus avantageux d'échanger votre voiture de société contre un salaire plus élevé ?

D'ici peu, vous pourrez normalement échanger votre voiture de société contre un salaire net plus élevé et les cartes de carburant deviendront plus taxées. Quelle sera dès lors la solution la plus avantageuse ?

La voiture de société reste encore et toujours un des avantages en nature les plus populaires. Près d'un employé sur cinq dispose d'une voiture de société (chiffres SD Worx septembre 2016).


Rien de bien surprenant : elles restent fiscalement très avantageuses, et ce même suite aux réformes annoncées par le gouvernement fédéral.

Carte essence plus taxée

Le gouvernement fédéral a annoncé d'une part que les cartes de carburant seraient plus taxées, ce qui représente des coûts supplémentaires pour l'employeur. D'autre part, les entreprises veulent offrir plus de libertés aux employés en leur laissant le choix d'échanger leur véhicule contre un autre moyen de transport ou une rémunération supplémentaire. Il s'agit du fameux budget mobilité… Mais échanger votre voiture de société est-il réellement plus avantageux ?

Echanger sa voiture contre un salaire net plus élevé n'est pas avantageux

Le gouvernement fédéral doit continuer à travailler sur les détails du budget mobilité. SD Worx a effectué une simulation en convertissant une voiture de société sans carte essence en salaire net. Avec le même coût pour l'employeur et conformément à la législation en vigueur, elle nous apprend les éléments suivants :

 

Voiture de société Prix catalogue (options et TVA inclues) Coût d'une voiture pour un employé sur base annuelle (approx. 25.000 km/an) Salaire net de l'employé (après déduction de sécurité sociale et précompte professionnel) sur base annuelle
Volkswagen Golf 26.890 euros 10.000 euros 1.987,56 euros
BMW 318d 34.250 euros 12.000 euros 2.398,20 euros

 

"Si vous échangez une voiture de société pour un salaire net et que les coûts restent les mêmes pour l'employeur, vous obtenez un montant net qui n'est pas du tout proportionnel à la valeur de la voiture", explique Veerle Michiels, conseillère juridique chez SD Worx. Si un employé échange sa VW Golf pour un salaire net supplémentaire, il ne gagnera que 1.987,56 euros en plus par an (voir tableau) alors qu'une Golf vaut facilement 10.000 euros (en supposant que vous parcourrez une moyenne de 25.000 kilomètres par an). SD Worx estime le coût par kilomètre à 0,48 cents (basé sur le calcul de Autogids, ce qui inclut le prix d'achat de la voiture, la taxe d'immatriculation, l'assurance, etc.). Le salaire net supplémentaire est donc nettement inférieur à la valeur d'une voiture de société.


"Voilà pourquoi nous préconisons un budget de mobilité dans lequel l'employé reçoit un montant qu'il peut consacrer à un panel de moyens de transport proposés par son employeur (vélo, co-voiturage, transports en commun, voiture de société,…). Ce budget est évalué par le conseil d'entreprise en tenant compte des avantages sociaux existants et des coûts totaux pour l'employeur. Vu que l'employé peut composer son budget mobilité par lui-même, il y trouve une certaine valeur ajoutée sans que cela n'entraîne de frais supplémentaires pour l'employeur. Il pourra par exemple opter pour une voiture plus petite ou plus écologique. Le budget restant sera consacré à d'autres modes de transport comme le vélo pliant ou versé sous forme de prime brute. En agissant de la sorte, ses droits à la sécurité sociale sont protégés", poursuit Veerle Michiels, conseillère juridique chez SD Worx.

Meilleur équilibre vie privée-vie professionnelle

Selon des recherches menées par SD Worx, près de la moitié des travailleurs et des employeurs sont intéressés par un budget mobilité. Rien d'étonnant à ce que cet intérêt soit le plus élevé en région de Bruxelles-Capitale, étant donné la problématique de la congestion du trafic. 61% des employés et 59% des employeurs voient le budget mobilité d'un bon œil. En Flandre, il est question de 46% des employés et 44% des employeurs.


Selon l'enquête de Mobimix.be et de SD Worx, une meilleure approche de la mobilité porte ses fruits tant pour l'employé que pour l'employeur. Parmi les résultats positifs les plus importants, nous avons : une augmentation de l'équilibre vie privée-vie professionnelle chez les employés (73%), la création d'une culture d'entreprise moderne et agréable (60%), une image attractive en tant qu'employeur (58%) et un plus grand engagement des employés (43%).


(eh/jy) 

Plus d'info Gagner plus / moins , Voiture de société

18/01/2017