Des étudiants construisent leur propre bâtiment pour acquérir de l’expérience pratique

Le meilleur moyen pour que des étudiants acquièrent de l’expérience pratique est de les laisser construire un bâtiment eux-mêmes. A Lommel, une équipe de jeunes a travaillé intensivement pendant un an et demi à la construction de nouvelles salles de classe. De nombreuses entreprises de construction ont volontiers pris en charge les formations sur le site et mis leurs meilleures machines à disposition. Le but était d’enthousiasmer les étudiants aux emplois dans le secteur de la construction.

24 août 2018

Partager

Grâce à une formation pratique sur le terrain, les jeunes sont mieux préparés à un travail dans la construction.

A l'Institut provincial Lommel (Provil), une centaine d’étudiants de différentes sections ont travaillé ensemble pour construire un nouveau bâtiment. Ils l'ont fait avec l'aide de près de 30 entreprises de construction et de fournisseurs de matériaux qui sont venus partager leurs connaissances et leur expérience en sponsorisant le projet. C’est ainsi qu'un nouveau bâtiment scolaire a vu le jour grâce à l’utilisation de techniques de travail modernes.

Prêt à l’emploi

L'objectif du projet est de renforcer les liens entre l'industrie et l'éducation. En apprenant par la pratique, les étudiants entrent en contact direct avec le domaine professionnel en question. Dans ce cas-ci, ils se peut qu’ils soient contaminés par le virus de la construction. Après tout, le besoin de travailleurs supplémentaire est important et il n’est pas toujours évident de s’orienter automatiquement vers le secteur du bâtiment.

Ensuite, l'initiative vise à leur enseigner les techniques les plus récentes afin qu'ils puissent être immédiatement opérationnels sur le marché du travail lorsqu'ils sont diplômés. A l'Institut provincial de Lommel, ils ont par exemple été familiarisés avec la construction neutre en énergie, les chauffages par accumulateur de glace, la mise en place de panneaux solaires, etc. Le gouvernement flamand a nommé deux développeurs pédagogiques à mi-temps pour fournir du matériel didactique et des outils de calcul à l'établissement.

Sécurité

Une des sociétés les plus convaincues par le projet était l’entreprise De Ceuster Bouwkranen de Lommel. "Une solution structurelle s'impose de toute urgence pour continuer à garantir l'afflux de travailleurs qualifiés dans le secteur", déclare son CEO Davy De Ceuster.

"La pénurie de main d’œuvre est évidente depuis longtemps et, en tant qu’entreprise, nous nous efforçons de stimuler l’attractivité du travail en soutenant de tels projets. De plus, lors de nos workshops, nous insistons sur la sécurité en matière d'utilisation de machines de construction. Il s’agit d’un élément non négligeable pour des jeunes qui feront bientôt leurs premiers pas dans le monde des affaires."

Ce qui est intéressant dans ce projet est qu’il s’étale sur une année et que la construction est ensuite complètement démolie. De cette manière, les étudiants apprennent des tas de choses sur la récupération et le recyclage des matériaux. Enfin, cela laisse de la place pour la prochaine génération qui pourra à nouveau construire un bâtiment répondant aux normes et techniques du moment.

(eh/ll) - Photo: (HBvL)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.