Décoder les codes vestimentaires du bureau

Pas toujours facile d’adapter son style de façon adéquate aux différentes circonstances de la vie professionnelle. Quelques conseils pour décoder les (nouveaux) codes et éviter les faux pas !

23 septembre 2010

Partager

Décoder les codes vestimentaires du bureau

Parler de “dresscode en entreprise”, cela ne veut pas dire grand-chose. Au boulot, les obligations vestimentaires varient comme les cours de la bourse : en fonction du contexte.

Selon le secteur dans lequel vous travaillez, de votre niveau au sein de la hiérarchie de l’entreprise, selon vos contacts avec la clientèle, et même selon le look de votre boss, votre garde-robe peut se transformer du tout au tout !

À cela, il faut ajouter les évolutions sociétales : outre la mode et ses tendances, le développement de la nouvelle économie du Net et la crise financière participent elles aussi à la manière de s’habiller au travail.

Par exemple, les petits génies de l’informatique qui revendiquent t-shirts vintage et jeans délavés, comme une patte évidente de leur créativité de geek ont ouvert, depuis la fin des années 90, une brèche dans le sacro-saint costume deux-pièces qui tenait lieu d’uniforme jusqu’alors.

Nombre d’hommes politiques, d’Obama à Di Rupo ont définitivement opté pour la chemise à col ouvert et abandonné la cravate.

Et dans le monde financier, il est plutôt mal vu d’afficher des signes de réussite trop ostensibles, en tout cas à l'heure actuelle : il faut faire profil bas en attendant que le vent tourne.

Alors, comment s’y retrouver et éviter les faux pas ?

En scannant brièvement les éléments qui composent votre contexte vestimentaire professionnel.

  1. Dans quel secteur ?

    Comme on vient de le dire, on ne s’habille pas « pareil » dans le monde financier, la pub ou la restauration rapide. Traditionnellement, dans la communication et le secteur high-tech une certaine décontraction est de mise alors que le milieu financier demeure un bastion traditionaliste. Jetez un œil autour de vous, vous serez vite fixé sur la place du curseur « fashion » dans votre boîte.

  2. Dans quel service ?

    Les services achat, informatique et communication restent des endroits plus décontractés que ceux des directions générales, financières, juridiques ou des ressources humaines. Allez savoir pourquoi…

  3. Qui sont mes clients ?

    Le secteur ou le service ne sont pas les seuls critères pour apprécier avec justesse le “look de l’emploi”: le conseiller de la banque de La Poste ne s’habille pas comme celui de chez Degroof : leurs clients ne sont pas les mêmes. Le look répond aussi à une grammaire identitaire propre à l’entreprise.

  4. Comme s’habille mon boss ?

    Ancienneté et hiérarchie jouent un rôle dans le vestiaire professionnel. Au poste de débutants, il est préférable de ne pas revendiquer un style personnel trop affirmé et de savoir conserver une certaine sobriété. Bien sûr, si vous bossez dans la mode, comme créatif dans la pub, ou comme serveur dans un bar branché, oubliez ce que je viens de dire : là, votre singularité sert de carte de visite à l’entreprise. Faites attention également de ne pas vous habiller trop “au-dessus ” de votre niveau hiérarchique. Être sapé comme le boss quand on ne l’est pas encore peut-être mal interprété…

  5. Quel est mon agenda du jour ?

    La chose la plus évidente dans ce domaine reste le contact avec le client (externe mais aussi interne) : le lieu absolu de la vigilance puisqu’en clientèle on représente aussi l’entreprise. Même chose pour les dîners et réunions importantes avec votre patron par exemple : les vêtements dans ces circonstances portent un sens plus aigu, veillez à ce qu’ils ne disent pas de bêtises…

     

(fr)      

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.