C’est prouvé : le café préserve les neurones

Vous ne pouvez pas passer la journée sans une délicieuse tasse de café ? Bonne nouvelle ! Il a été prouvé que le café maintenait le cerveau en bonne santé et le protégeait même de déficiences cognitives telles que les maladies d'Alzheimer et de Parkinson. Votre breuvage préféré aura encore meilleur goût.

14 mars 2019

Partager

Des scientifiques du Krembil Research Institute de Toronto ont étudié de manière précise comment le café protégeait le cerveau. Il a déjà été prouvé que certains types de café gardaient votre cerveau en bonne santé et vous protégeaient des troubles cognitifs. Mais comment cela fonctionne exactement n’avait jusqu'à présent pas encore été élucidé.

La recherche montre que ce n'est pas la caféine qui a une influence positive sur la santé cognitive mais bien les substances qui sont libérées lors de la torréfaction du café. Pour arriver à cette conclusion, ils ont étudié trois types de café : un café clair et un café foncé avec caféine ainsi qu’un café foncé sans caféine.

L’amertume

Résultat des courses ? Les cafés foncés, avec ou sans caféine, ont tous les deux un effet positif sur la protection de la santé mentale. Cela signifie que ce n'est pas la caféine qui a un effet sur le cerveau et que la cause doit être trouvée ailleurs.

Mais quel est donc cet élément protecteur ? Le phénylindane, cette substance qui donne de l’amertume au café. Il inhiberait la formation de protéines toxiques et, moins il y a de substances toxiques produites dans le cerveau, moins vous courez de risques de maladies neurodégénératives.

Torréfié plus longtemps

La conclusion des scientifiques est donc relativement simple : plus le café est torréfié longtemps, et donc plus il est foncé, plus la quantité de phénylindane produite sera élevée et plus les effets sur le cerveau seront importants.

Avec ces résultats, ils comptent mener des recherches plus approfondies sur les propriétés exactes du phénylindane. Une chose est sûre : le traitement des troubles cognitifs tels que ceux d’Alzheimer et de Parkinson peut se faire de manière naturelle et non dans un laboratoire. Cela ne signifie pas pour autant qu’un traitement a déjà vu le jour et est déjà distribué. Cette belle histoire ne demande qu’à être approfondie...

(eh) – Source : Express

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.