Précédent

1 de 70

Suivant
Article suivant:

Voici les 'vieux' rockeurs qui gagnent actuellement le plus d’argent

Travailler à l’étranger : voici ce à quoi vous devez penser

19 février 2020
De nombreux Belges font le choix de partir travailler à l’étranger pour booster leur carrière. Débuter une nouvelle carrière à l’étranger ne s’improvise cependant pas. Voici une checklist de tout ce à quoi vous devez penser pour bien préparer votre départ.

Félicitations, vous avez trouvé un job à l’étranger ! Vous êtes un peul perdu face aux démarches à entreprendre avant votre départ ? Ces cinq étapes vous permettront de commencer votre nouvelle vie en toute décontraction.

1. Se renseigner sur le pays d’accueil et sur le statut d’expatrié

Une carrière internationale, cela se prépare aussi mentalement. Afin de gérer au mieux le choc culturel que vous ressentirez peut-être en arrivant dans un nouveau pays, il est important de vous renseigner au préalable sur la culture locale. Politique, religion, lois, climat, sécurité… ce type d’informations utiles est présenté sur les sites du SPF Affaires étrangères et de l’Union Francophone des Belges à l’étranger (UFBE). Il est également très important de vous renseigner sur le marché du travail. En effet, selon le pays dans lequel vous partez vivre, les codes peuvent être très différents et leur méconnaissance peut donner lieu à des faux-pas et autres situations embarrassantes.

Outre les traditionnels guides (le Routard, Lonely Planet, etc.), Internet regorge de témoignages de compatriotes relatant leur expérience dans le pays qui vous intéresse. Si vous partez travailler dans un pays membre de l’Espace Economique Européen (EEE), le Portail européen sur la mobilité de l’emploi EURES pourra vous fournir tout un tas d’informations dont vous aurez besoin.

Même si vous allez travailler dans une langue que vous connaissez, il peut être utile d’apprendre quelques rudiments de la langue locale afin de faciliter votre intégration. Les locaux apprécieront très certainement vos efforts si vous tentez de vous exprimer dans leur langue.

2. Demander vos documents de voyage

Si la carte d’identité belge est suffisante dans certaines régions, la procédure d’obtention d’un passeport et d’un visa peut être relativement longue en fonction du pays dans lequel vous souhaitez vous expatrier. Renseignez-vous auprès de l’ambassade du pays concerné en Belgique afin d’estimer le délai nécessaire.

Pensez également à vous renseigner sur les démarches liées à l’obtention d’un permis de travail car elles peuvent être assez lourdes.

Si vous partez en dehors de l’UE et que vous serez amené à conduire dans le cadre de vos fonctions, peut-être vous faudra-t-il également demander un permis de conduire international auprès de votre commune avant votre départ.

passport

3. Trouver un logement

Si l’entreprise pour laquelle vous partez travailler à l’étranger ne prévoit pas la mise à disposition d’un logement, vous devrez en trouver un par vous-même. Renseignez-vous d’abord sur le coût de la vie sur place et de l’immobilier afin d’estimer la charge de votre logement dans votre budget.

Il est possible de trouver un logement sur internet avant le départ en consultant les sites de location internationaux (Airbnb, Craiglist, Roomlala, etc.) ou locaux (Kijiji au Canada, Beijinger en Asie, Gumtree au Royaume-Uni, etc.) ou en recherchant les groupes de location sur Facebook. Attention toutefois aux arnaques qui sont légion sur internet.

Si vous préférez visiter le logement en personne, réservez uniquement un logement pour quelques jours, voire quelques semaines. Une fois sur place, vous pourrez choisir le quartier qui vous plait le plus. Des sites tels qu’expat.com vous permettront d’obtenir des conseils de la part d’autres expatriés et vous aideront à vous construire un réseau.

Vous partez seul ? Pourquoi ne pas opter pour une colocation ? Vivre avec d’autres travailleurs locaux ou étrangers vous permettra d’économiser de l’argent tout en facilitant votre intégration.

Avant de signer le contrat de location, lisez toujours bien l’ensemble des clauses et vérifiez si les charges sont comprises dans le loyer. Renseignez-vous également sur la législation en matière de location en vigueur dans le pays et sur votre responsabilité en cas de dégâts.

4. S’informer au sujet de la sécurité sociale et des soins de santé

Pensez à prendre vos rendez-vous médicaux (ophtalmologue, dentiste, gynécologue, etc.) avant le départ car tous les pays ne sont pas égaux en matière de coût ou de qualité des soins. Si vous prenez des médicaments, n’oubliez pas de vous renseigner sur leur disponibilité dans votre pays d’accueil et à demander des ordonnances à votre médecin le cas échéant.

Londres

Renseignez-vous auprès d’une travel clinic sur les éventuels vaccins recommandés et obligatoires. Certains vaccins nécessitent plusieurs injections et peuvent provoquer des effets secondaires, prenez-vous y donc bien à l’avance. Dans certains pays, vous devrez apporter la preuve de votre vaccination pour passer la douane.

Avant de déménager à l’étranger, n’oubliez pas de vérifier la couverture de vos assurances et de votre sécurité sociale. Les pays de l’Union européenne ainsi que la Suisse, le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège sont couverts par la Carte européenne d'assurance maladie (CEAM). Si vous partez en dehors de l’Union européenne, sachez que la Belgique dispose de traités bilatéraux avec certains pays, (Maroc, Turquie, Australie, Québec, etc.) en matière de sécurité sociale et de conventions en matière de soins de santé. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle et de l’ONSS quant aux conditions de ces conventions internationales pour votre destination. Vous serez peut-être amenés à souscrire une ou plusieurs assurances auprès d’une compagnie d’assurance locale.

5. Résilier vos contrats existants

Vous aurez probablement besoin d’une carte de crédit pour votre séjour à l’étranger, voire même d’ouvrir un compte dans une banque locale pour percevoir votre salaire. Vous aviez effectué un prêt personnel avant votre départ? Vérifiez auprès de votre banque les conditions de remboursement de votre prêt. Il se pourrait en effet que vous deviez le rembourser. En effet, la condition pour souscrire un prêt est d’être domicilié en Belgique.

Renseignez-vous également auprès du SPF Finances sur vos droits et obligations en matière de fiscalité en cas de domiciliation à l’étranger afin d’éviter les mauvaises surprises.

Enfin, pensez à prévenir votre fournisseur d’électricité, d’eau et de gaz ainsi que votre opérateur de téléphone, d’internet et de télévision de votre départ. Prévenez également la poste de votre changement d’adresse afin que votre courrier ne se retrouve pas dans la nature.

Ca y’est, avec tous ces conseils, vous êtes fin prêt pour émigrer et vous lancer dans cette formidable expérience internationale qui pourrait bien changer votre vie !

(ns) - Source : TopCompare

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé

Rechercher des articles

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Ou recherchez dans 14339 autres jobs