Jobs d'avenir Précédent

1 de 245

Suivant

Le métier atypique du télévendeur : tout le monde vend à domicile

Sur les dix-huit employés de 'De Afsprakenmaker', au moins quinze travaillent toujours à domicile. Le télétravail fait partie du quotidien de l’entreprise. "Le lundi, nous déjeunons tous ensemble en ligne".

26 mars 2019

Partager

"En travaillant comme télévendeur à domicile, vous serez beaucoup moins dérangé" (Bert Lambrecht, fondateur de 'De Afsprakenmaker').

"Une forme de télétravail assez prononcée", admet Bert Lambrecht, directeur et fondateur de 'De Afsprakenmaker'. Sa société ouvre la voie aux entreprises de technologie. Son but est de vendre des produits (souvent des logiciels) en prenant rendez-vous avec des clients potentiels. La tâche des employés est de les démarcher.

Soyez vous-mêmes

Bert Lambrecht a utilisé son expérience de directeur des ventes au sein d'une entreprise de sécurité pour se spécialiser davantage dans cette technique dite de 'sollicitation à froid' : approcher des personnes n'ayant pratiquement aucune relation avec une entreprise.

La connaissance (technique) des produits et la capacité à en expliquer le mode d’emploi de façon relativement simple sont les tâches principales d'un télévendeur B2B. Sans oublier l'empathie et l’écoute du client. "Enfin, l'authenticité est primordiale. Prospecter de manière sincère porte souvent ses fruits. Voilà pourquoi je répète sans cesse à mes employés d’être eux-mêmes au téléphone", insiste Bert Lambrecht.

Dérangeant

Le fait que presque personne ne soit présent dans les bureaux de l’entreprise est avant tout une question d’efficacité car, en travaillant à domicile, tout le monde est presque tout le temps en ligne. "Réunir tous les employés demande du temps, de l’organisation et de l’énergie", poursuit-il. Les travailleurs à domicile, principalement des femmes, travaillent six heures par jour. Ce sont souvent des employés qui occupaient auparavant un poste international mais qui optent désormais pour un travail (beaucoup) plus proche de chez eux afin de passer plus de temps avec leur famille. "Ce sont des profils qui sont habitués à pouvoir travailler de manière autonome", souligne Bert Lambrecht.

Ils travaillent sur base d'un salaire fixe et reçoivent un ordinateur et un téléphone portable de leur employeur. Leur travail se mesure en termes de résultats car des objectifs sont fixés à l'avance et un certain nombre de contrats doivent être conclus.

Culture d'entreprise

Le défi consiste bien évidemment à créer une culture d’entreprise alors que tout le monde travaille à la maison. "Nous utilisons par exemple une sorte de système de rotation où les employés suivent et guident leurs collègues au quotidien via des appels en vidéoconférence."

De plus, il y a des contacts réguliers. 'Le lundi, nous déjeunons tous ensemble en ligne', explique Bert Lambrecht qui laisse tout de même de temps en temps ses employés travailler au bureau. Après tout, les gens restent des êtres vivant en société et les interactions entre collègues ne peuvent être que bénéfique pour le bien-être général de l’entreprise."

(eh/ll)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?