Précédent

1 de 4026

Suivant
Article suivant:

Est-ce la fin du travail de type 'nine to five' ?

Freelance dans le secteur informatique : 'Les missions et le choix ne manquent pas'

12 juin 2019

"La liberté de choisir mes horaires et mes projets m’a directement plu" (Maarten, freelance).

Développeurs, administrateurs de systèmes et de réseaux, spécialistes de la cybersécurité, concepteurs de sites Web,… les postes vacants sont nombreux dans le secteur des technologies de l'information (TIC). Les entreprises n’ont pas toutes besoin d’un service informatique complet et font appel à des sociétés externes pour l'implémentation de nouveaux systèmes, la gestion et la maintenance informatique. Cela a également créé de nombreuses opportunités de travail en freelance dans le secteur.

VanRoey.be, le spécialiste informatique basé à Turnhout et ayant des bureaux à Geel, Malines et Anvers, envoie des employés indépendants chez ses différents clients pour des projets à court ou à long terme.

Maarten (33 ans) de Mortsel en fait partie. Il y a deux ans, il a fondé sa propre entreprise. "Après mon baccalauréat en électronique, j'ai commencé à travailler comme informaticien permanent. D'abord chez Xylos, puis chez Studio 100. Après dix ans, j'ai eu le sentiment d'avoir acquis suffisamment d'expérience pour pouvoir me lancer en tant qu'indépendant. La liberté de choisir mes horaires et mes projets m’a directement plu", explique-t-il.

"Je travaille actuellement en tant qu'ingénieur système Office 365 chez un client pour une projet d’une durée d'un an. C'est une mission légèrement plus longue que d’habitude. En plus de VanRoey.be, je travaille également pour d'autres partenaires et j’ai ma propre clientèle. Les projets et opportunités sont multiples et la demande en personnel informatique est élevée dans tous les secteurs. Cela offre beaucoup de variation et vous pouvez choisir les projets qui vous tiennent le plus à cœur. Je ne peux que vous recommander une telle orientation professionnelle", affirme Maarten.

 

Commencer à titre complémentaire

 

Werner (42 ans) a également décidé de franchir le pas il y a sept ans. "J'ai commencé comme indépendant à titre complémentaire mais, après un certain temps, la demande était telle que j'ai décidé de devenir indépendant à temps plein. VanRoey.be est un partenaire intéressant car il me propose une multitude de projets. Cela m’assure un large éventail de d'opportunités. Il est très agréable de pouvoir définir soi-même la direction dans laquelle on souhaite aller. Je privilégie la polyvalence : maintenance, projets de serveur, gestion d’impressions,… Je touche à tout mais vous pouvez également vous spécialiser si vous le souhaitez", précise-t-il.

"Vous n'êtes pas non plus lié à un client ou à un partenaire spécifique. En plus des missions pour VanRoey.be, je travaille sur des projets pour des clients qui me contactent directement. Pour rester à jour, vous devez bien sûr vous former. C'est quelque chose que vous devez faire par vous-même. Lorsque vous investissez en votre personne, vous en récoltez les fruits par la suite. Je retire beaucoup de satisfaction du travail en tant que freelance. Vous travaillez pour vous et non pour quelqu'un d'autre."

 

Risques

"Vous devez également savoir qu'il existe toujours certains risques", souligne le consultant en informatique. "Il y a deux mois, j'ai eu un accident de ski et suis encore toujours dans le plâtre. Vous êtes assuré pour de tels accidents mais la revalidation prend du temps et, en attendant, vous êtes sans revenu. L’indépendant est généralement moins protégé que l’employé en cas de pépin."

 

(eh)

 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé

Rechercher des articles

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Ou recherchez dans 18929 autres jobs