Précédent

1 de 272

Suivant
Article suivant:

Belle perspective d'avenir et un bon salaire pour les business analystes

En tant qu'ingénieur, que diriez-vous de travailler sur la planète Mars ?

20 janvier 2020

"Les instruments que nous construisons peuvent aider à accélérer la recherche de traces de vie extraterrestre", expliquent Sophie Berkenbosch et Eddy Neefs de l’IASB à Uccle.

Participer à une mission sur Mars ? Si vous êtes fasciné par l'espace et la technologie, c'est le meilleur job du monde, n’est-ce pas ? Eddy Neefs et Sophie Berkenbosch travaillent à l’Institut d’Aéronomie Spaciale de Belgique (IASB) à Uccle. Il nous expliquent en quoi consiste leur travail révolutionnaire. "Il ne faudra pas longtemps avant que les humains foulent le sol de la planère Mars."

Eddy Neefs dirige une équipe de 20 techniciens et ingénieurs. Leur mission ? Fournir un soutien technique et technologique aux scientifiques de l’IASB afin qu'ils puissent prendre des mesures dans l'atmosphère avec les instruments appropriés. "En tant qu'ingénieur civil en électromécanique, je trouve fascinant de développer des outils avec mon équipe."

"Le fait que ces appareils soient utilisés pour prendre des mesures dans l’espace rend notre travail très excitant. L’espace est un environnement relativement agressif. Vous devez faire face à d'énormes différences de température, mais aussi à des radiations dangereuses. Le lancement de tels instruments comporte certains risques. Les vibrations et chocs qui accompagnent la puissance explosive d'un lancement en font partie".

Mission sur Mars

Un appareil développé par Eddy et son équipe est le spectromètre NOMAD. "Le spectromètre prend des photos de la lumière solaire réfléchie par l'atmosphère de Mars. En analysant le spectre des couleurs, nous pouvons par exemple découvrir s'il y a du méthane dans l'atmosphère de la planète Mars. Nous appliquons le même principe à l'eau. Le spectromètre peut détecter, sur la base de ses mesures, s'il y a de la vapeur d'eau sur ou à proximité de Mars."

Eddy ajoute que les résultats des mesures avec le spectromètre jouent un rôle important dans les préparatifs de voyages vers Mars. " Il ne faudra pas longtemps avant que les humains foulent le sol de la planère Mars. Quand je vois Mars comme un point orange dans le ciel, je me rends compte que nous nous rapprochons de plus en plus de cette planète. Cela m’enchante au quotidien parce que Mars, le petit frère de la Terre, peut nous apprendre énormément de choses."

Un monde d'hommes

Petite fille, elle a écrit des lettres à la NASA en demandant des informations à propos d’ l’univers. Sophie Berkenbosch a toujours voulu en savoir plus sur l'espace et est actuellement responsable du laboratoire d'électronique de l’IASB. "Notre équipe compte dix personnes, un mélange d'ingénieurs et de techniciens. Ensemble, nous développons des instruments et des logiciels qui aident nos scientifiques à étudier différents phénomènes. Nous traduisons leurs questions scientifiques en solutions techniques. Le spectromètre NOMAD, que nous avons aidé à concevoir, est important.

Chaque jour, nous capturons les données que le spectromètre nous envoie. Ce qui est étrange, c'est que nous trouvons presque cela normal alors que, en prenant un peu de recul, il est fantastique de pouvoir collecter tant d’informations." Y a-t-il des femmes dans son équipe ? "Non", répond Sophie. "Je suis la seule femme dans l’équipe mais je ne fais aucune distinction entre les hommes et les femmes. Le plus important est de créer ensemble des instruments avec lesquels nous pouvons repousser les limites de l'espace."

Vie extraterrestre

Sophie considère toutefois que la recherche de vie humaine dans l'univers devrait aller plus vite. "Je ne peux pas imaginer que nous serions la seule planète de l’univers où la vie est possible. Je suis persuadée que la vie existe ailleurs dans un environnement composé des mêmes éléments constitutifs que notre vie sur terre", affirme-t-elle. "Le fait que les instruments que nous construisons peuvent aider à accélérer la recherche de la vie extraterrestre est une motivation supplémentaire pour travailler avec le plus grand dévouement. Chaque fois qu'ils survivent à un voyage dans l'espace, c'est une victoire pour notre équipe."

(sd/eh/ll)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé

Rechercher des articles

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Ou recherchez dans 13088 autres jobs