Vers une révolution des métiers et compétences ?

Un quart des travailleurs changeront de métier à l'avenir, et certaines professions risquent de disparaître pour devenir des compétences de base. Quels métiers sont menacés ? Quel est le Top 3 des compétences primordiales et comment les acquérir ? Le secteur technique a-t-il encore sa place ? Pourquoi parle-t-on de collaborateur caméléon ?

9% des dirigeants sont concernés par une évolution future (dans les 5 années à venir) des métiers au sein de leur entreprise. Selon 40% d’entre eux, un quart du personnel sera touché par ces changements, et 31% estiment que ce seront d’abord les métiers les moins qualifiés qui seront concernés.

Tels sont les résultats d'une étude sur la Révolution des Métiers menée au début de l'année 2014 par LinkedIn et Ernst &Young auprès d’un échantillon représentatif des membres du réseau social dans 7 pays différents.

L’institut CSA collabora également à l’étude en menant une enquête dans ces mêmes pays afin de comprendre les attentes et perceptions des entreprises face à l’évolution des métiers, des compétences et des modes de travail. Enfin, 7 000 offres d’emploi dans douze secteurs d’activité furent analysées.

La technologie a bien sûr sa part de responsabilité dans le bouleversement des compétences et des métiers, mais d’autres phénomènes interviennent également et modifient le modèle attendu.

Des résultats de l’étude, nous dégageons que l’entrepreneuriat connaît une véritable progression : « Entrepreneur » est le 1er intitulé de fonction au sein du réseau LinkedIn.

Top 3 des compétences attendues

Les 3 compétences techniques les plus attendues par les entreprises sont :


- les connaissances liées au numérique et aux nouvelles technologies : citées par 35% des dirigeants, elles seraient le plus amenées à évoluer.

- les relations client : pour 33% des dirigeants.

- l’innovation : pour 32% d’entre eux.


Ce trio de compétences est absolument essentiel à la conception d’une expérience client mémorable, résume Eric Mouchous d’Ernst & Young.

Les 3 compétences comportementales les plus attendues par les entreprises sont :


- Le travail en équipe : 33%

- La gestion du stress : 30%

- L’adaptabilité : 28%

Quels métiers auront plus de succès à l’avenir ?

En raison du vieillissement de la population et de l’émergence de l’économie dite communautaire ou sociale, nous assistons à une montée en puissance des métiers liés à l’aide de la personne et au social. Parallèlement, les métiers en rapport avec la marque prennent également de l’ampleur.


- L’Economie Sociale : +11%

- Les Soins l ‘aide à la personne : +10%

- La Vente : + 11%

- Les Media & Communautés : + 10%

- Le Marketing : +9 %

Portrait du "travailleur caméléon"

Pour devenir un collaborateur idéal, il y aura lieu de se muter en "caméléon" pour reprendre l’expression d’Ernst & Young. Il faudra faire preuve, outre des compétences spécifiques liées à son secteur, d’un éventail élargi de soft skills. Voici le fabuleux cocktail que l’on réclamera de votre part :


- Une expertise sectorielle, pour 9%

- Une expertise IT, pour 8%

- Un esprit d’équipe, pour 7%

- Des compétences comportementales, pour 7%

- La maîtrise des langues, pour 6%

- La capacité de communiquer, pour 8%

- L’aptitude à analyser des données quantitatives, pour 6%

Dilution des métiers techniques

Trois métiers sembleraient cependant en déclin, étant donné qu’ils deviennent des compétences largement maîtrisés par la plupart des profils. Soit en raison de l’augmentation du niveau général (gestion de projet), soit à cause du phénomène de "consumérisation" des services aux entreprises (IT).


- Gestion projet : -10%

- IT : - 10%

- Achat : - 9%

Métiers émergents

Voici quelques exemples des nouveaux métiers qui prendront de l’ampleur. Si certains sont déjà bien connus, d’autres le sont nettement moins. Une série d’entre eux reflètent tout à fait les tendances que notre société traverse actuellement.


Data scientists, Community managers, Experts en référencement (Search Engine Optimisation), Social media strategists, Responsables de la diversité, Ergonomes du web, Conseillers, Talent acquisition marketing managers, Experts en ‘Retargeting’, Designers de services, Responsables de centres de services partagés, Auditeur Vert, Personnel soignant, Ambassadeurs de marque, Designers d’expérience, Volontaires, Rédacteurs d’offre en temps réel, Chargé de l’accueil, Social worker, Coordinateur de soins à domicile.

Comment transformer nos compétences ?

Quels sont les leviers les plus fréquents, aux yeux des dirigeants soucieux d’acquérir les compétences utiles au sein de leur entreprise ?


- La formation, pour 54% des dirigeants

- L’engagement de nouveaux employés, pour 26%

- Le parrainage, pour 24%

- La gestion des hauts potentiels, pour 21%

- La gestion de carrière, pour 17%

- La mobilité interne, pour 10%

(EH) (SC) Source : Ernst & Young 

Plus d'info Carrière

21/08/2014