Quels sont les points communs entre le dating et la culture d'entreprise ?

Vous avez des affinités avec votre amoureux ou votre fiancé ? Il en est de même pour votre (futur) employeur. Les rencontres et relations ont beaucoup de points communs avec les entreprises. Bien plus que vous ne pourriez le penser…

"Celui qui se marie pour l'argent place l'amour au second plan", telle est une expression néerlandaise bien connue. Au moment de choisir auprès de quel employeur vous allez postuler, un raisonnement similaire est souvent d'application. Un bon salaire est important mais aimer son travail n'a pas de prix. Voici quelques similitudes frappantes entre l'amour et le travail.

1. Il doit y avoir une affinité

"Lors de mon emploi précédent, alors que je travaillais dans une agence de publicité et de communication, je recrutais constamment des candidats sur base de leur caractère et de leur personnalité. Leur CV et leurs compétences entraient également en ligne de compte mais le feeling personnel prenait souvent le dessus", explique Bjorn Vestra, employé au sein de l'entreprise Match Company. Celle-ci est spécialisée dans l'adéquation culturelle entre les employeurs et les employés. "Une telle affinité est similaire dans une relation. Si vous vous appréciez l'un l'autre, il est plus facile d'entamer une histoire plus sérieuse."


Cela joue également au niveau professionnel. "Selon des études, près de 20% des nouvelles recrues s'en vont après 18 mois. Cela n'a souvent rien à voir avec le travail lui-même. Le tout est une question d'affinité et un autre employeur correspond peut-être mieux à leurs attentes", précise Bjorn Vestra.

2. C'est scientifiquement prouvé

Les sites de rencontre nous innondent de tests scientifiquement prouvés et, à la télévision, des personnes qui ne se sont jamais vues se marient en direct. Les affinités culturelles sont un sujet de plus en plus abordé lors des entretiens d'embauche.


Au sein de l'entreprise Match Company, les candidats sont analysés sur base de leurs réponses à un questionnaire permettant de connaître leurs motivations personnelles et de savoir si leurs valeurs concordent avec celles de leur futur employeur. "En tant que candidat, vous répondez à la question suivante : à quel employeur puis-je le mieux mettre mes compétences à disposition et qu'est-ce qui me pousse à travailler pour lui?"

3. Dans quelle catégorie vous situez-vous ?

Tout comme avec les êtres humains, il y a des entreprises qui vous plairont plus que d'autres. En répondant au questionnaire de Match Company, vous obtenez différents pourcentages qui indiquent votre compatibilité avec diverses entreprises. "Plus le pourcentage est élevé, plus votre profil correspond à une société", ajoute Bjorn Vestra.


"Si ce pourcentage est supérieur à 70%, les candidats peuvent le mentionner quand ils postulent." Pour l'instant, Match Company compte 350 entreprises dans sa base de données, dont certaines sont situées en Belgique.

4. Vous présenter sous votre meilleur jour

Lorsque des personnes apprennent à se connaître, elles font en sorte d'être sous leur meilleur jour pour faire bonne impression. Pour les employeurs, l'image de marque personnelle est de plus en plus importante. Ces derniers font très attention de bien savoir qui ils sont et pourquoi ils sont là. "Et ce pour montrer dans quelle mesure ils diffèrent des autres entreprises", concllut Bjorn Vestra.


Il cite un exemple du secteur bancaire. "Celui-ci a été fort critiqué ces dernières années et a fait en sorte d'améliorer les différents processus de travail ainsi que les composantes humaines."

5. Les humains changent, les entreprises aussi

Lors de rencontres, beaucoup de personnes sont à la recherche de relations stables basées sur le long terme. Il en est de même pour les entreprises. "Une affinité culturelle n'est pas un effet de mode. Les goûts et préférences des candidats évoluent souvent à long terme. Pour ce qui est des entreprises, cela prend plus de temps. Un nouveau CEO a une certaine influence sur l'ADN de sa société. Il sait très bien là où il veut agir mais cela prend parfois plusieurs années avant d'y arriver."


(eh/jy) – Source : MARK Magazine 

Plus d'info Amour et sexe

28/02/2018