Quelle qualité est-elle la clé du succès ?

Une analyse de 500 millionnaires montre qu'ils ont certains traits de personnalité semblables. Une bonne nouvelle est que tout le monde peut les apprendre.

16 décembre 2016

Partager

Les 'softs skills' et l'intelligence émotionnelle sont considérées comme des caractéristiques essentielles pour réussir. C'était déjà le cas il y a 80 ans.

"Au début du 20ème siècle, le journaliste Napoleon Hill a écrit l'ouvrage 'Penser et grandir pour devenir riche' dans lequel il développait ses observations des attitudes de 500 millionnaires (dont Andrew Canergie, Henry Ford et Charles Schwab)", explique Kathleen Elkins dans un supplément du magazine Business Insider. "Le livre 'Penser et grandir pour devenir riche' deviendrait un des best-sellers de l'histoire de la littérature."

Caractéristiques communes

La conclusion du livre était la suivante : toutes ces figures emblématiques incarnant la réussite possédaient des caractéristiques similaires. "Ces personnes ont une propension naturelle à travailler avec les autres. Le succès provient de la gestion du pouvoir qui est remplacé par des efforts de coopération avec d'autres individus", déclare Elkins.

"Même si le livre de Napoleon Hill est disponible depuis plus de 80 ans sur le marché, son contenu reste encore pertinent. La terminologie est plus moderne de nos jours, mais le succès arrive toujours de la même manière. Les 'softs skills' et l'intelligence émotionnelle sont désormais considérées comme des piliers essentiels de la réussite sur le marché du travail et dans le monde des affaires."

Intelligence émotionnelle

"L'intelligence émotionnelle semble être le principal facteur permettant de différencier les 'stars' des personnes 'ordinaires' ", déclare Travis Bradberry, co-auteur du best-seller 'L'intelligence émotionnelle 2.0'. Pour lui, il s'agit d'une valeur intangible qui est dissimulée en chacun d'entre nous.

"Cette intelligence détermine la façon dont le comportement est géré par l'organisme ainsi que la manière dont nous trouvons notre chemin parmi les structures sociales complexes. Enfin, elle permet de prendre des décisions personnelles pour obtenir les meilleurs résultats possibles."

"Les personnes qui sont considérées comme agréables, charismatiques et faisant des efforts pour construire des relations avec les autres ont plus de chances de se construire un réseau de contacts qui leur tendront spontanément la main en cas de besoin", explique encore Kathleen Elkins. "D'autre part, un manque de capacité à collaborer avec les autres constitue un sérieux obstacle à la réussite."

"Napoleon Hill mentionnait déjà ce manque comme l'une des 30 raisons principales d'un échec. En effet, une telle attitude aurait entravé la réussite d'un grand nombre de personnes. Une carence en termes de collaboration n'est tolérée par aucun leader ni aucun patron."

Savoir ce que vous voulez

Katrin Van de Water, fondatrice de l'organisation 'Passion For Work', ajoute que les 'softs skills' et l'intelligence émotionnelle sont importantes mais que, pour avoir un réel succès, il faut encore en faire plus. Sachez ce que vous voulez. Votre réseau n'aura aucun sens si vous ne savez pas ce que vous voulez. De plus, il est important de le faire savoir, tant en ligne qu'hors ligne, de manière à toucher le plus de monde possible. Enfin, vous devez garder les yeux ouverts pour saisir des opportunités, poser des questions, donner et recevoir en retour,… C'est de cette manière qu'un courant miraculeux vous mènera peut-être à la réussite. Votre image de marque personnelle peut vous y aider en répondant aux questions suivantes : qui suis-je ? Qu'est-ce que je veux ? Qu'est-ce que cela va m'apporter ? Est-ce que je serai courtisé ou appelé par les personnes qui me tiennent le plus à cœur ?"

Tout le monde peut apprendre

En plus de savoir ce que vous voulez, vous devez faire attention à la manière dont vous regardez les autres. L'auteur Mark Cuban explique que les individus n'aiment pas collaborer avec des personnes détestables. "Il est beaucoup plus facile d'être sociable et sympathique que de se comporter de manière inapropriée."

Cependant, un manque de compétences sociales ne doit pas être considéré comme une véritable catastrophe. Il n'est jamais trop tard pour se mettre à bâtir son intelligence émotionnelle. Kathleen Elkins est convaincue que tout le monde peut acquérir des 'softs skills'. Elle conseille d'être plus conscient de l'environnement qui nous entoure et d'écouter plus que de parler."

Cela peut également aider d'arriver 10 à 15 minutes à l'avance à une réunion. Cela vous permet d'avoir des opportunités de contacts supplémentaires.

(eh/jy) – Sources : www.express.be et Katrin Van de Water de 'Passion for Work' 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.