Quel est le salaire d'un freelance spécialisé en SEO ?

  • Profession : freelance spécialisé en SEO
  • Etudes/formation : informatique appliquée (Bachelor)
  • Vie privée : marié, 1 enfant
  • Salaire mensuel brut : 3.000 euros
  • Salaire mensuel net : /

Nous avons demandé à Frederik Vermeire (32 ans) de Bruges en quoi consistait son métier et combien il gagnait.

Que faites-vous dans la vie ?

Je suis un freelance spécialisé en SEO et un expert du marketing en ligne sous l'appellation WiSEO. J'aide notamment les entreprises à optimiser leur position dans les résultats de recherche non-payants. Avant de travailler de manière indépendante, j'ai acquis une certaine expérience aux Pays-Bas où j'ai vécu et travaillé pendant deux ans. La Belgique en est à ses débuts en matière d'innovation digitale. Mon expérience me fut très utile et je travaille au sein du département marketing de deux entreprises de renom (Dewaele et Roularta). Ensuite, j'effectue des audit de référencement pour d'autres entreprises et agences web afin qu'elles puissent utiliser correctement leurs connaissances SEO et toucher leurs clients.

Aimez-vous votre travail ?

Oui, je suis heureux d'être en mesure de choisir mes clients par moi-même. La demande est actuellement supérieure à l'offre.

Le point positif de mon travail est qu'il s'agit en fait d'une sorte de passe-temps. Mon intérêt pour le référencement s'est développé pendant mes études en sciences informatiques. C'était un hobby avant et pendant mes études et j'en fais désormais mon métier. Je considère toujours cela comme un loisir et cela me rend très heureux. Je suis fasciné par l'ensemble du monde numérique et suis constamment occupé à tester de nouveaux outils, à développer des techniques numériques et à tenter tant bien que mal de m'octroyer un peu plus de temps libre. J'apprends en permanence parce que ces disciplines me touchent personnellement et que je peux investir mes connaissances et compétences dans mon entreprise.

Je suis assez ambitieux et un véritable bourreau du travail. Moi qui pensait que cela allait diminuer après la naissance de ma fille (rires). Je travaille également dans un environnement agréable, à savoir les beaux bureaux de mes clients ou mon propre espace de travail. J'aime aussi la culture de start-up. Je dirige désormais ma propre entreprise depuis un espace de co-travail agréable où je collabore avec 3 ou 4 autres freelancers expérimentés.

Pourriez-vous changer d'emploi pour un salaire plus élevé ?

Je suis un indépendant donc l'offre et la demande déterminent mon tarif horaire. Je ne pourrais jamais revenir à un contrat de travail d'employé. Je peux désormais goûter à cette liberté qui n'existe pas dans les grandes entreprises. Mon ambition est donc de construire mon propre business et d'engager 3 à 5 personnes afin de former une équipe d'experts talentueux.

Combien gagnez-vous exactement ?

Je suis récemment passé à un statut de SPRL car mon chiffre d'affaires était d'un peu moins de 100.000 euros en 2016. Cela posait problème d'un point de vue administratif et, vu que j'ai investi la plupart de mes revenus dans mon entreprise, une SPRL semblait être la solution la plus pratique. Je gagne aujourd'hui 3000 euros brut par mois mais dois encore voir avec mon comptable à combien cela équivaut en net.

Que pensez-vous de votre salaire ?

J'en suis satisfait mais, en tant qu'indépendant, j'essaie de réinvestir le plus possible (presque tout) dans mon entreprise. Mes revenus sont en grande partie destinés aux formations, au coaching, aux freelancers, au matériel,…

Combien d'heures travaillez-vous par semaine ?

C'est difficile à dire. Je travaille 3 à 4 jours fixes chez des clients. Je donne également des formations mais cela dépend d'une semaine à l'autre. Enfin, je consacre 5 heures au suivi de mes clients et à ma comptabilité, sans oublier la rédaction de tweets et de contenu pour sites web et blogs qui me demande une heure et demie… par jour.

J'arrive à environ 45 heures pour une semaine de travail normal mais cela grimpe parfois à 50 heures. Comme je l'ai déjà dit, je considère cela comme un passe-temps et il n'existe pas d'horaire de type 'nine to five'."

Dernière chose, je ne peux pas facturer la totalité de mes 45 heures chaque semaine. Disons que je facture en moyenne entre trois et quatre jours de travail.

Epargnez-vous ?

Je me dis que je devrais m'y mettre mais je commence petit à petit à acheter des actions, ce qui est un investissement en soi.

Pensez-vous à votre retraite ?

Oui, j'ai pris les mesures nécessaires au niveau de mes finances mais également en matière de santé et de durabilité. J'investis par exemple dans de bonnes chaises de bureau ergonomiques. Je préfère aussi le modèle de travail scandinave, de sorte que vous devez moins vous préoccuper de votre futur. Cela signifie pouvoir s'arrêter de travailler pendant quelques mois tout en étant certain de reprendre son travail par la suite la tête pleine de bonnes dispositions. Dans notre système de travail, les gens attendent avec impatience la fin de leur carrière. Pour ma part, j'essaie de prendre des pauses dès que possible et de me laisser un certain espace pour vivre. Cela me permet de travailler plus longtemps, le tout dans la joie et la bonne humeur.

Quelles sont vos plus grosses dépenses ?

La naissance de ma fille (ndlr. Frederick est devenu père d'une petite fille en décembre 2016), mes crédits hypothécaires et… la création d'un sentiment de liberté. Cela peut sembler bizarre, mais j'investis beaucoup d'argent dans la création de liberté et de temps libre. Je veux éviter d'être prisonnier dans une cage dorée et cela demande un investissement non négligeable. En effet, si je ne travaille pas, je ne perçois pas de salaire.

A quoi détestez-vous dépenser votre argent ?

Les impôts. Attention, je suis en faveur d'un système dont le but est de rendre les soins de qualité abordables mais je trouve que la transparence devrait être de mise. Je ne dépense pas non plus d'argent pour des choses qui ne durent pas dans le temps et je préfère payer un peu plus pour un objet de meilleure qualité que je pourrai utiliser plus longtemps.

Quelles dépenses vous procurent le plus de plaisir ?

Les produits durables et les vacances auxquelles je penserai avec le sourire pendant des années. J'ai aussi un penchant pour les séries, suis un joueur de tennis passionné et un cycliste chevronné.

Que feriez-vous si vous gagniez au lotto ? Quels sont vos rêves ?

Je continuerais à travailler, mais (encore) plus comme un hobby. Ensuite, je déménagerais dans une plus grande maison. Enfin, une chose dont j'ai toujours rêvé est de voyager pendant un an tout en assistant aux quatre tournois du Grand Chelem de tennis. Je planifierais un tour du monde en fonction de ces quatre évènements.

(eh/jy) 

DISCLAIMER 

Jobat n’est pas responsable de l’exactitude des informations données ci-dessus. Elles ont été obtenues lors d’un entretien personnel avec la personne en question. Certaines informations ne sont peut-être plus correctes ou d’actualité. Elles donnent néanmoins une idée de la rémunération qui correspond à tel travail ou telle fonction. 

Plus d'info Mon salaire

20/12/2017