Les raisons les plus bêtes de quitter son travail

On ne manque pas d’anecdotes de travailleurs qui se font virer pour avoir fait des choses stupides au travail. Mais si cela s’arrêtait là…

Certains ont aussi des raisons proprement idiotes de quitter leur poste, selon une récente enquête menée auprès d’employeurs par la société Office Team. Dans les interviews téléphoniques avec plus de 1300 senior managers d’entreprises aux Etats-Unis et au Canada de plus de 20 employés, les interviewés rapportent des raisons parmi les plus étranges. C’est le travailleur qui déclare gagner trop d’argent et ne pas avoir le sentiment de le mériter. Ou bien il dit avoir besoin de rester à la maison et de nourrir le chien…

On quitte désormais davantage son poste…

Le marché de l’emploi s’améliore, alors pas étonnant que nombreux soient les travailleurs qui donnent leur préavis. Outre Atlantique, le bureau de statistiques relève que 2,1 millions de travailleurs auraient quitté leur job en avril dernier. En mars, ils auraient été autant, les totaux mensuels les plus élevés depuis la Grande Récession. Selon l’enquête d’OfficeTeam, les managers avanceraient les raisons saugrenues suivantes pour expliquer le départ des travailleurs :

  • Une employée déclare que son boulot commence à devenir amusant.
  • Le collaborateur a expliqué qu’il ne savait tout simplement pas se lever le matin.

Étonnamment, certains managers déclarent que les travailleurs se plaignent du look de leur bureau...

  • L’un quitte parce qu’il n’aime pas le tapis.
  • L’autre parce qu’elle n’aime pas les couleurs du hall.
  • Cet employé quitte car le bâtiment n’est pas du tout attirant.
  • Un autre parce qu’il perçoit que le couloir est trop exigu.
  • Elle n’aime pas l’éclairage des bureaux.

Certains disent souffrir de choses visiblement très mineures...

  • Il quitte parce qu’il n’aime pas l’odeur du bureau.
  • Une employée n’aimait pas la nourriture de la cafétéria.
  • Un autre individu n’aimait pas le bruit que l’armoire faisait en se refermant.

Partir avec élégance

Naturellement, partir sous d’étranges circonstances n’est pas conseillé. Il est toujours mieux de quitter poliment et avec une raison solide.

Voici donc les conseils qu’OfficeTeam nous livre pour quitter en beauté :

  1. Expliquez. Racontez en premier lieu à votre patron la raison de votre départ afin qu’il ne doive pas l’entendre par la bande. Prévoir les semaines légales de préavis, c’est standard, mais si votre timing est flexible, pourquoi ne pas proposer de rester plus longtemps et de former votre remplaçant ?
  2. Mettez les choses en ordre. Fournissez aux collègues des instructions écrites sur les projets et veillez à ce qu’ils aient accès aux outils et informations requises pour mener à bien les missions.
  3. Restez positif. Prenez le temps de dire au revoir et de remercier vos collègues. Fournissez vos coordonnées et obtenez celles des personnes avec qui vous voulez rester en contact.
  4. Ne flemmardez pas. Utilisez les quelques semaines qu’il vous reste au bureau pour terminer autant que possible les projets en cours. On se souviendra de vous comme un adjuvant à la bonne fin des missions.
  5. Parlez avant de quitter. Participez à l’interview de sortie qui vous est offerte. Soyez honnête dans le feedback et gardez-le constructif et professionnel. Vos commentaires et suggestions pourraient vous aider à améliorer le travail sur place.

Sources : Aol Jobs 

Plus d'info Démission

16/10/2012