Le salaire d’un vendeur de beignets à la foire : 2.000 euros net

Olivier nous a accueilli dans sa roulotte et nous lui avons demandé ce qu’il pense de son travail et de ses revenus...

22 décembre 2017

Partager

olivier roland, 39 ans
  • profession : forain indépendant
  • vie privée : marié, 2 enfants
  • salaire brut : 12.000 euros (chiffre d’affaires)
  • salaire net : 2.000 euros
  • extra: /

Quel est votre métier ?

Nous exploitons avec ma femme deux stands forains : une baraque à frite et un comptoir à beignets. Nous sommes sur les foires et les marchés de noël dans la région de Louvain et alentours. Nous confectionnons et nous vendons des beignets, des gaufres et des frites, ainsi que des crêpes sur les marchés de Noël. Nous occupons deux collaborateurs à mi temps et faisons également appel à des étudiants pendant la haute saison.

Vous l’aimez, votre job ?

Cette affaire me plait bien, oui, et j’en retire beaucoup de satisfaction. Dommage qu’il y ait encore du travail qui ne rapporte pas, comme l’administration et tout ce qui touche aux contrôles.

Avez-vous du temps libre ?

Exploiter une baraque foraine demande beaucoup de travail. Pendant une foire, nos stands sont ouverts plus de 12 heures non stop. Nos rares temps libres entre deux fêtes foraines, nous les passons à nettoyer nos baraques et  à faire l’entretien. Par an, cela représente à peine trois weekends de libres.

C’est aussi stressant car notre métier offre peu de sécurité, notamment en matière de revenus. Lors du réaménagement d’une place par exemple, on déménage la foire vers un endroit moins propice, ce qui affecte lourdement nos rentrées.

Que pensez-vous de vos revenus ?

J’en suis très content. Du montant brut, on déduit les financements, les factures fournisseurs, les loyers et les frais généraux pour arriver au net, c’est ce qu’il nous reste en poche.

Changeriez-vous de job pour gagner plus ?

Non pas pour gagner davantage mais bien pour faire moins d’heures. Mais en pratique je suis trop fier pour changer de boulot. Ma famille est active sur les foires depuis quatre générations, on ne s’arrête pas comme cela. En principe, mon fils me succèdera également.

Parvenez-vous à mettre de l’argent de côté ?

Oui, nous avons souscrit une pension complémentaire pour indépendant et un plan d’épargne pour nos enfants.

Quels sont vos plus gros frais ?

Le nouveau stand que nous avons acheté il y a trois ans, les frais de personnel et les coûts administratifs : impôts, cotisations sociales… Sur le plan privé, le financement de notre maison de vacances à la mer.

Regardez-vous plus à vos sous à cause de la crise ?

Nous sommes de toute manière vigilants sur nos dépenses. Par an, nous avons trois mois sans foire. Nous prévoyons alors un budget hebdomadaire pour avoir de quoi vivre.

Qu’est-ce que vous n’aimez pas du tout payer ?

Tout ce qui tape à l’œil, comme une voiture luxueuse.

Que feriez-vous si vous gagniez au Lotto ?

Je continuerai à travailler mais moins, afin que nous puissions passer du temps à la mer avec ma femme.

Accepteriez-vous de parler de vos revenus ? Envoyez-nous un mail à l’adresse online@jobat.be et nous vous recontacterons ! 

DISCLAIMER
Jobat n’est pas responsable de l’exactitude des informations données ci-dessus. Elles ont été obtenues lors d’un entretien personnel avec la personne en question. Certaines informations ne sont peut-être plus correctes ou d’actualité. Elles donnent néanmoins une idée de la rémunération qui correspond à tel travail ou telle fonction.
 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.