Le jeu de rôles pour décrocher un emploi

Qui n’est pas tendu avant un entretien d’embauche ? Pour se calmer les nerfs, une seule et unique piste : se préparer comme un pro ! Mais pas que sur papier ! C’est là où il y a un monde de différence : c’est bien de prévoir tout par écrit, mais le mieux c’est encore de jouer votre entretien à l’avance. Alors, place aux jeux de rôle !

Pour Otteline Asselbergs, coach en carrière, un entretien préparé par écrit n’arrive pas à la cheville d’un exercice oral. De préférence avec un ami. Celui qui vous connaît bien et qui sait voir si vous mettez vos atouts en avant et surtout si vous restez vous-même.

Selon Otteline, c’est bien de mettre toutes vos questions par écrit, mais une fois devant votre interlocuteur, tout reste à faire. Il faut vous en sortir. A moins que vous ne soyez un dieu de l’impro, le mieux est de s’adonner au préalable à quelques jeux de rôles. Ainsi vous vous exercez à formuler vos réponses et pouvez réajuster si vous le sentez nécessaire. Vous identifiez ainsi les questions les plus susceptibles de créer chez vous un blocage. Objectif : tout faire pour que votre véritable entretien se passe très bien !

Anticipez les questions, dans les deux sens

Où trouver les questions types que vous êtes le plus susceptible de ‘subir’ dans votre entretien de sélection ? Rien de sorcier ; on en trouve facilement sur internet. Vous pouvez donc vous préparer aux plus classiques, style ‘vos forces, vos faiblesses’, ‘pourquoi devrais-je vous engager ?’, ‘en quoi pensez-vous convenir à l’organisation ?’ etc. Sur LinkedIn, vous en apprendrez déjà beaucoup sur l’organisation, vous pourrez préparer les questions utiles qui témoigneront de votre intérêt. C’est toujours bien vu d’évoquer lors de l’entretien un projet que l’entreprise vient de réaliser…Et puis des questions plus personnelles feront bonne impression également : ‘A quoi va ressembler mon environnement de travail ?’, ‘Avec qui vais-je travailler ?’, ‘Comment s’organisera mon intégration ?’, ‘Quelles sont les possibilités de formation ?’ etc.

Une bonne candidature, c’est d’abord un mariage parfait entre une organisation et un candidat, vous ne faites pas que dépendre de votre employeur, vous avez aussi quelque chose à lui apporter.

Du sérieux

Nul besoin d’endosser votre costume cravate pour vous exercer aux jeux de rôle. Non, mais faites-le tout de même sérieusement. Simulez l’entretien depuis la première seconde. La poignée de main est importante, elle fait partie de la première impression que vous laissez au recruteur. Tenez-vous bien droit, les épaules en arrière. Respirez profondément pour vous relaxer. Evitez de vous montrer nerveux, de mâchonner le bout de votre bic ou vous triturer les cheveux. Répondez aux questions, avec calme et réflexion. Prenez votre temps. Adressez-vous à votre interlocuteur en le regardant dans les yeux. Croyez en vous, vous rayonnerez. Et puis, souriez !

Restez vous-même

Que vous vous exerciez avec un ami à ce type de jeu de rôles n’est pas un problème, aux yeux d’Asselbergs. Au contraire. Puisqu’il vous connaît, il vous mettra à l’aise dans ce genre d’exercice. Il vérifiera que vous soulignez vos points forts et vous rappellera ceux que vous auriez tendance à omettre de signaler. S’il connaît les pièges dans lesquels vous risquez de tomber, il sera à même de vous aiguiller. Et puis, il veillera à ce que vous restiez authentique car il verra tout de suite si vous êtes vous-même puisqu’il vous connaît bien. Ou si au contraire, vous prenez un rôle de façade. Pas bon, car il vous faut rester vrai devant votre recruteur.

Sources : vdab

Plus d'info Entretien

22/04/2013