Heureux au travail Précédent

1 de 750

Suivant

8 façons de ruiner votre journée de travail

Le fait de passer une bonne ou une mauvaise journée de travail ne dépend pas de vos collègues ou de vos clients. Vous en êtes le/la principal(e) responsable.

30 décembre 2019

Partager

Votre état d'esprit détermine en grande partie si vous vous amuserez au bureau ou si, au contraire, vous voudrez rentrer chez nous le plus rapidement possible. Il s’agit simplement de voir le verre à moitié vide ou à moitié plein.

1. Juger trop rapidement des collègues et/ou des clients

Si un collègue ou un client se comporte de manière irritante, sachez tout d'abord qu'il peut y avoir une raison justifiant cette attitude. Peut-être que la personne en question est naturellement brusque, en colère ou méchante. Ou peut-être que le chien de votre client vient de mourir, que votre collègue a eu un mal de tête terrible pendant toute la nuit ou que quelqu'un vient de l'appeler pour lui communiquer une mauvaise nouvelle. En bref, il y a de fortes chances que vous ne soyez pas au courant d'éventuelles circonstances atténuantes. Faites attention et ne jugez pas trop rapidement le comportement d’autrui.

2. Prendre le feedback personnellement

Le feedback peut faire énormément de bien mais aussi complètement gâcher votre journée. Quel que soit votre emploi ou votre secteur, il arrivera que l’on vous fasse des remarques ou commentaires au sujet de votre travail. Sachez que ces moments sont incroyablement instructifs, tant pour vous que pour la partie qui vous les communique.

Les gens prennent souvent le feedback personnellement et sont tout de suite sur la défensive. C'est la plus mauvaise attitude à adopter. Se sentir attaqué n'a aucun sens car le feedback concerne uniquement votre travail et non votre personne. A partir du moment où vous ferez cette séparation et que vous parviendrez à prendre de la distance par rapport à votre travail, vous serez à même de traiter correctement le feedback.

Nous avons tendance à répondre immédiatement après avoir reçu du feedback. Les émotions prennent généralement le dessus et vous réagissez de manière impulsive. En attendant cinq minutes et en pesant vos mots, vous répondrez plus calmement et rationnellement aux critiques.

3. Consacrer trop de temps aux réunions

Les réunions sont synonymes de statut. Avez-vous déjà pensé au fait que tous ces meetings signifient que vous devez effectuer des heures supplémentaires parce que vous n’avez pas eu le temps d’effectuer votre travail ?

Plus vous consacrez de temps à une réunion, plus vous en perdez pour d’autres tâches. Certains sujets ne peuvent bien évidemment pas être discutés en cinq minutes mais faites en sorte de participer efficacement aux réunions. Allez-y uniquement si votre présence est spécifiquement requise et que cela peut vous faire gagner des heures de travail sur votre semaine.

4. Stresser au sujet de votre quantité de travail

Le corps surmonte presque n’importe quelle épreuve. C'est l'esprit qui a besoin de soutien. Si vous vous focalisez sur la montagne de travail qu’il vous reste à faire, il y a de fortes chances que vous jetiez l’éponge. Travaillez plutôt étape par étape en effectuant une tâche à la fois. Vous verrez soudainement cette montagne de travail fondre comme neige au soleil.

5. S'apitoyer sur son propre sort

N'oubliez pas que la majorité des gens sur terre n'ont pas facile. Guerre, maladie, faim,... Ces drames affectent une grande partie de la population mondiale. À quoi ressemblerait votre vie sans eau (chaude), machine à laver et réfrigérateur ?

Vous mettrez directement vos 'problèmes' en perspective. Ce qui peut aussi vous aider est de dresser une liste des choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant(e). Nous sommes généralement incroyablement bons à ce petit jeu. Avec une telle liste, vous réaliserez à quel point il est impensable de vous apitoyer sur votre propre sort.

6. Se comparer aux autres

Même s’il s’agit d’un comportement typiquement humain, comparer votre vie avec celle des autres est la meilleure façon de devenir malheureux. Ne pensez pas non plus que tous vos amis sur Facebook ont une vie parfaite, même si cela peut sembler le cas. De nombreuses personnes utilisent les réseaux sociaux pour se comparer aux autres, par exemple en regardant de manière obsessionnelle les photos de vacances apparemment parfaites de leurs amis virtuels.

L'herbe est toujours plus verte chez le voisin mais sachez qu’il ne s’agit que de photos publiées en ligne et que, en coulisses, ils sont peut-être nettement moins heureux que vous.

7. Propager des rumeurs

Les potins, personne ne les aime mais presque tout le monde contribue à leur propagation. Les commérages sont toujours dangereux, en particulier sur les lieux de travail. Une conversation innocente à la machine à café peut en un rien de temps provoquer un raz de marée. Le plus dangereux à propos des commérages est que vous ne savez souvent pas si vous pouvez faire confiance à la personne à qui vous communiquez des informations. Dans de nombreux cas, les histoires se déforment complètement au fur et à mesure qu’elles sont transmises d’une personne à l’autre.

8. Jouer le perfectionniste

Le perfectionnisme est une cause importante de stress. C'est un mécanisme que nous avons développé lorsque nous étions enfants pour empêcher les critiques des autres. Si vous êtes parfait, personne ne peut rien vous reprocher.

Sachez toutefois que personne n’est parfait et que, si vous vous fixez des objectifs impossibles, vous irez de déception en déception.

(eh/ll/mr) - Source: Intermediair.nl

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?