De plus en plus d'emplois à la Défense

L'armée belge va recruter 1.570 nouveaux collaborateurs d’ici les prochains mois. Les profils recherchés sont assez divers. Cela va du soldat/jeune diplômé à des postes nécessitant plus d'expérience tels des médecins et des ingénieurs.

15 novembre 2017

Partager

Des emplois et profils variés : l'image de la campagne de la Défense.

Il est question de plus de 100 profils différents allant des soldats et marins aux officiers, et ce tant au niveau des forces terrestres et aériennes que dans la marine ou le domaine médical. Par rapport à cette année, il y aura 35% de postes supplémentaires disponibles en 2018.

Et ce n'est qu'un début. La Défense s'attend à proposer de plus en plus d'offres d'emploi dans les années à venir, avec des pics allant jusqu'à 2.100 postes ouverts par an.

Profils élevés

La Défense compte actuellement 160 postes vacants destinés à des profils expérimentés (bacheliers et masters). "Nous recherchons des médecins, des dentistes, des ingénieurs et des informaticiens", explique Dominiek Saelens, lieutenant-colonel et directeur du marketing en matière d’emploi à la Défense. Il existe aussi des formations en plus des emplois. "Vous pouvez obtenir un diplôme à l'Ecole Royale Militaire, à l'université ou à l'école supérieure de marine tout comme il est possible de devenir pilote ou contrôleur de circulation aérienne à la Défense", poursuit-il.

Pourquoi quelqu'un devrait-il venir travailler à la Défense dans des circonstances parfois difficiles ? Dominiek Saelens y voit suffisamment d'atouts, en plus de la diversité des emplois et des possibilités de formations. Il souligne l’essence du travail ('travail actif et en équipe'), les opportunités de croissance et enfin la rémunération conforme au marché et identique pour les hommes et les femmes.

Centres d'information

Les offres d’emploi sont une chose, les faire connaître en est une autre. La Défense fait appel aux médias de masse mais également à ses propres canaux. "Une enquête a montré que les jeunes n’étaient pas suffisamment informés sur les missions et les opportunités d'emploi à la Défense", ajoute Dominiek Saelens. "Par conséquent, nous livrons des efforts importants à ce niveau."

La Défense dispose par exemple de neuf centres d'information situés dans différentes provinces belges. Les jeunes peuvent s’y rendre et s'inscrire au processus de sélection. "Ces centres prennent en charge environ un millier d’activités par an", affirme-t-il. "Cela va des briefings dans les écoles à la participation à des salons de l'emploi ou à des événements. Nous organisons aussi des journées portes ouvertes lors desquelles nous ouvrons les portes de notre campus."

(eh/jy) – Plus d’informations : www.travailleraladefense.be

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.