Bavardages à la machine à café : mode d’emploi

Ce n’est pas donné à tout le monde de parler gaiment à la machine à café. Parfois on est mal à l’aise de parler avec un collègue qui a d’autres intérêts et est d’une autre génération. Pas de stress, vous pouvez devenir un maître en bavardage avec les conseils qui suivent.

A la machine à café, à la photocopieuse ou à la fête d’entreprise, toutes ses situations où l’on se sent forcé de causer de tout et de rien avec des collègues qu’on aime moins. Nier et passer son chemin n’est tout simplement pas une option, si l’on veut éviter de se coller une étiquette d’asocial.

Pour jongler avec le bavardage, voici quelques tuyaux.

Les choses à faire

Poser des questions

Un bon interlocuteur est capable d’écouter. Les gens aiment s’écouter parler. Demandez à vos collègues des nouvelles de leur famille, de leurs hobbys et de leurs animaux de compagnies et montrez-vous franchement intéressé (ou faites du moins comme si). Retenez tout ce que l’on vous dit, afin de pouvoir en suivre le fil avec des questions circonstanciées.

Collectionnez des infos pertinentes sur vos collègues

Si vous passez dans le bureau d’un collègue, vous pouvez trouver de nouveaux sujets de discussion. La secrétaire a la photo de son chien sur son bureau ? Demandez-lui de ses nouvelles. Un collègue s’y connaît en cinéma ? Demandez-lui les nouveaux films à voir selon lui…

Faites des compliments

Si l’une a fait couper ses cheveux ou l’autre porte visiblement un nouveau bijou, complimentez-les. Demandez quel coiffeur votre collègue fréquente ou dans quelle boutique la seconde a trouvé son collier. Ainsi lentement mais sûrement, la conversation prend forme.

Parlez de l’actualité

Mis à part religion et politique, parler de l’actualité n’est pas une mauvaise idée. Surfer sur un site de presse et relevez quelques sujets pour en parler à vos collègues lors de la pause café.

A proscrire

Ne parlez jamais religion ou politique

C’est une zone interdite au bureau. Ou bien vous avez la chance de tomber sur un collègue qui est sur la même longueur d’onde, ou bien vous ratez le coche et vous êtes parti dans des discussions interminables. A éviter absolument.

Vous plaindre à excès

De temps en temps se plaindre dans des circonstances bien déterminées ne porte pas à conséquence et cela peut vous aider à renforcer les liens avec vos collègues. Mais évitez d’en faire une habitude sinon ils risquent d’en avoir assez de votre pessimisme. Ne donnez pas trop de détails sur votre état de santé

Personne ne doit savoir que la pita d’hier soir vous reste sur l’estomac ou que vous avez passé la nuit aux toilettes. Les questions des collègues sont surtout polies lorsqu’ils vous demandent comment vous allez, ils ne sont pas vraiment intéressés de connaître tous les détails médicaux.

Evitez les questions d’argent

Qu’il s’agisse de salaires, de bonus, ou du prix des nouvelles chaussures de votre collègue, avec les discussions d’argent, vous arrivez vite ur un terrain glissant. C’est presque impossible d’en parler sans qu’un collègue se sente ne serait-ce que jaloux ou coupable.

Sources : Blog.brazencareerist.com

27/06/2012

  • 27 juin 2012