6 licenciements suite à des bévues sur Twitter et Facebook

Des bêtises sur Facebook ou Twitter, cela arrive à tout le monde d’en commettre, même à Yves Leterme… Mais cela peut coûter cher à certains. La preuve

18 juillet 2011

Partager

Leterme

Il y a de temps en temps Yves Leterme qui rate le coche sur Twitter, mais à part faire la une croustillante de quelques journaux, cela ne porte pas à conséquence. A côté de cela, il y a aussi ceux qui sont licenciés après des bêtises de ce type, pour l’une ou l’autre moins bonne raison.

1. Weinergate

Notre Premier Ministre n’est pas le seul politicien à commettre des bévues sur Twitter. Les Etats-Unis ont Weinergate : le membre du Congrès démocrate Anthony Weiner a tweeté à ses fans une de ses photos en slip. Le but était de la transmettre à quelqu’un via un message personnel. Son partenaire de parti, le Président Obama lui-même, s’est impliqué personnellement et a demandé sa démission. Weiner l’a remise avec forces et fracas lors d’une conférence de presse.

Weinergate tweet Anthony Weiner    

2. Des pizzaïolos bousillent la nourriture

Deux travailleurs d’une pizzeria ont ajouté des vers et d’autres crasses dans les pizzas qu’ils préparaient. Ils ont filmé la scène et ont chargé la vidéo sur YouTube. Pas étonnant qu’ils aient reçu leur C4.

    

3. Une enseignante amatrice de Guinness

Ashley Payne a dû remettre sa démission après avoir mis quelques photos et posé quelques actus sur Facebook. Cette enseignante qui exerçait à une école secondaire en Géorgie postait du contenu raisonnablement innocent : une photo d’elle lorsqu’elle buvait une bière et une actu contenant un juron. Payne est allée en vacances en Europe et elle voulait partager avec ses amis dont quelques collègues les souvenirs de sa visite à la brasserie Guinness et dans un pub local de Dublin. Pour la directrice de l’école, le motif était suffisant pour exiger sa démission.

Ashley Payne tweet Guinness    

4. Presqu’employée chez Cisco

Connor Riley, 22 ans, vient d’être engagée par Cisco. La première chose qu’elle fait est de tweeter la bonne nouvelle. Seulement elle écrit qu’elle sera bien payée pour un job qu’elle déteste. Résultat : Riley perd son job avant même d’avoir commencé à prester !

Connor Riley tweet Cisco    

5. Un publicitaire licencié par Chrysler

Le compte Twitter @ChryslerAutos publie un tweet plutôt bizarre. D’abord Chrysler a prétendu que son compte avait été hacké, puis a dû admettre que le tweet venait de l’agence de pub qui gérait le compte. Chrysler n’arrive pas en rire et le publicitaire sans doute non plus puisque cela lui a coûté son job.

Chrysler tweet Detroit   

6. Entretemps ex-porte parole d’Aflac

Gilbert Gottfried était comédien et porte-parole d’Aflac. Une mauvaise combinaison apparemment puisque suite à une plaisanterie sur le tsunami au Japon, Gottfried perd son job.

Gilbert Gottfried tweet Aflac    

(mr) –Traduction : (sc) – Sources : Mashable.com   

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.