4 conseils pour survivre à un licenciement soudain

Vous ne l’avez pas vu arriver. Cependant, vous venez de recevoir votre C4 ! Que faire ? Envoyer des injures à la tête de votre patron ou vous abstenir ? Voici 4 conseils pour survivre à cette situation de crise.

27 février 2014

Partager

1. Ne pas couper les ponts

Même si vous n’avez qu’une seule envie, insulter votre chef, optez pour une manière digne et professionnelle de faire vos adieux. Pensez que tout casser n’à vraiment aucun sens, bien au contraire. Si vous ne coupez pas les ponts, vous restez ouvert à toutes les options. Qui sait, vous pourriez vous rencontrer plus tard dans une autre vie, dans votre carrière. Dans ce cas-là, autant être encore capable de collaborer l’un avec l’autre. Rester gentil et professionnel, c’est donc le message.

2. Prendre des vacances

En cas de licenciement, il est très important de vous libérer, d’abord émotionnellement, de cet emploi que vous venez de perdre avant de pouvoir repartir plein de courage à la recherche d’un autre. Vous voulez un remède miracle ? Offrez-vous une petite folie, réservez un last minute par exemple et partez vers une destination ensoleillée. Vous allez voir, une semaine de vacances vous fera le plus grand bien et vous mettra dans d’autres dispositions mentales. A moi, ce nouveau job ! 

3. Prendre le temps de la réflexion

Non, même rester sans travail n’est vraiment pas la fin du monde. La vie c’est plus qu’uniquement travailler et il semble que nous devions de toute façon rester actif plus longtemps. Profitez alors de votre pause et prenez le temps de réfléchir à ce que vous voulez vraiment et ce dont vous ne voulez pas ou plus. N’acceptez pas le premier emploi venu. Utilisez votre licenciement pour métamorphoser votre vie et votre travail, posez-vous là où vous pourrez vous réaliser totalement.

4. Avoir une histoire à raconter

Prêt à partir postuler ? Veillez à avoir un discours cohérent sur le ‘comment’, le ‘quoi’, et le ‘pourquoi’ de votre licenciement. Ne traînez personne, vous non plus, dans la boue. Préparez un discours positif et constructif qui explique le plus objectivement possible ce qui vous est arrivé. Parions que le recruteur va vite passer à autre chose. Si vos propos sur votre chef ou sur votre employeur précédent sont négatifs, vous allez épiloguer sur le sujet et vous engluer dans le négativisme.

Vous pourrez oublier votre emploi de rêve. Dommage, non ?

(sc) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.