32 pays où il vaut mieux ne pas travailler

Selon l’indice ‘ITUC Global Rights Index’, dont le but est d’indiquer à quel degré il est agréable de travailler dans un pays, le respect des droits de l’homme serait le plus faible en République Centrafricaine, en Lybie et en Ukraine. Mais la Grèce et la Turquie ne sont pas non plus des exemples à suivre.

10 juin 2014

Partager

Sur base de 97 critères, le Global Rights Index de l’International Trade Union Confederation (ITUC) établit un classement de pays en 6 catégories, en fonction du niveau avec lequel ils respectent les droits des travailleurs. La dernière catégorie regroupe les pays dans lesquels certaines irrégularités ont été constatées en termes de respect des droits des travailleurs (score 1). L’extrême inverse, la catégorie supérieure, réunit en revanche des états qui n’offrent aucune garantie en la matière, entre autre parce qu’ils enfreignent les codes d’un état de droit (score 5+).

Voici les pays où le pire a pour l’instant été constaté

Score 5+

  • République Centrafricaine : 5+
  • Lybie : 5+
  • Ukraine : 5+
  • Palestine : 5+
  • Soudan : 5+
  • Somalie : 5+
  • Syrie : 5+
  • Soudan du Sud : 5+

Score 5

  • Algérie : 5
  • Bangladesh : 5
  • Cambodge : 5
  • Chine : 5
  • Colombie : 5
  • Egypte : 5
  • Fidji : 5
  • Philippines : 5
  • Grèce : 5
  • Guatemala : 5
  • Inde : 5
  • Côte d’Ivoire : 5
  • Laos : 5
  • Malaisie : 5
  • Niger: 5
  • Qatar : 5
  • Arabie Saoudite : 5
  • Swaziland : 5
  • Turquie : 5
  • Emirats Arabes Unis : 5
  • Russie blanche : 5
  • Zambie : 5
  • Zimbabwe : 5
  • Corée du Sud : 5

Autres conclusions importantes du rapport

Ces douze derniers mois, au moins 35 pays ont arrêté ou emprisonné des travailleurs qui s’étaient engagés dans la lutte contre le non respect des droits démocratiques, pour des salaires corrects, pour la sécurité au travail, etc. Afin intimider les travailleurs, au moins neuf pays ont eu recours à des crimes ou à des disparitions de membres du personnel.

En outre, le rapport fait état de licenciements ou d’interruptions de contrats de travail dans 53 pays sous prétexte que les collaborateurs souhaitaient négocier de meilleures conditions de travail. Enfin, le rapport prouve que dans au moins 87 états, certains groupes de travailleurs ont été exclus du droit de grève, par la loi ou en raison d’une gestion de fait.

(EH) (SC) Rapport complet sur Ituc-csi.org  

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.