Développement personnel
Précédent

1 de 766

Suivant

Qu’adviendra-t-il de votre carrière après le coronavirus ?

La crise du coronavirus sévissant depuis quelques moins, nombreux sont les employés qui réfléchissent à ce qu'ils considèrent comme réellement important en termes de travail et de carrière. Qu’en est-il de votre côté ?

Depuis l’apparition de la pandémie, notre point de vue sur la manière et l’endroit où nous travaillons a changé. Nous avons eu le temps de pouvoir réfléchir attentivement à ce que nous voulions et trouvions important. Telles sont les observations d'une étude menée par l'agence de recrutement Robert Half auprès d'un millier d'employés de bureau dans neuf pays, dont la Belgique.

1. Nous restons résilients

Malgré la hausse du chômage, tant en Belgique qu’en Europe, les travailleurs restent relativement positifs et résilients. 66% des répondants à l'étude Robert Half estiment que la crise du coronavirus n'affectera pas leur carrière à long terme. En revanche 53% s'inquiètent d'une éventuelle perte d'emploi à court terme.

La crise du coronavirus apparaît toutefois comme une période de réflexion. Seule une minorité d’employés (30%) sont satisfaits de leur emploi actuel, notent les chercheurs.

2. Meilleur équilibre entre travail et vie privée

Mais ce n’est pas tout. 31% des participants réévaluent actuellement leur équilibre vie privée-vie professionnelle, 22% recherchent activement un nouvel emploi et 17% souhaitent changer d'emploi mais sont dissuadés par l'impact de la crise du coronavirus.

Deux tiers des employés interrogés ont dû faire du télétravail en raison de mesures coronavirus. 57% d’entre eux ont réalisé que cela améliorait leur équilibre travail-vie privée.

3. Continuer à travailler à la maison

De plus, 80% des répondants souhaiteraient continuer à travailler à domicile après la pandémie car ils économisent du temps et de l'argent en n'ayant pas à se déplacer (57%) et en étant plus productifs à la maison (49%). "Ces derniers mois, tout le monde parlait de 'période sans précédent'", résume Iris Houtaar, directrice associée de Robert Half.

"Ce n'est que maintenant que tant les chefs d’entreprise que les employés en ressentent les conséquences. Compte tenu des tendances observées chez les employés, cette période particulière influencera clairement les méthodes de travail et de recrutement à l'avenir.", conclut Iris Houtaar.

(wv/eh)


16 juillet 2021
Jobs recommandés

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé