Lettre de candidature Précédent

1 de 59

Suivant

Le CV vit-il ses derniers instants ? 2 constatations

Le curriculum vitae de 2019 est en train de changer radicalement de contenu et de structure. "Dans de nombreux cas, un CV n'est plus indispensable." Voici deux constatations à propos du CV.

24 avril 2019

Partager

"Le CV devient de plus en plus un flux de données", explique Arne Van Loo, coordinateur du marketing numérique (à gauche), aux côtés de Hans Smellinckx, directeur du marketing et de la communication du groupe Agilitas.

Agilitas, une entreprise spécialisée en recrutement et en ressources humaines, met chaque année des milliers de candidats en contact avec des employeurs. Quelle est l'importance d'un CV ? Dans le magazine MARK, Hans Smellinckx, directeur du marketing et de la communication chez Agilitas, et Arne Van Loo, coordinateur du marketing numérique, soulignent l'importance d'un CV de qualité.

Première constatation : ne dites plus 'CV' mais bien 'profil'

"De nos jours, l’appellation 'profil personnel' semble plus appropriée que celle de 'CV' lors du recrutement d’un candidat", affirme Hans Smellinckx. "La structure des profils compte beaucoup. À l'avenir, le CV pourrait devenir beaucoup plus volumineux que le traditionnel format d’une ou deux pages A4. La concordance des valeurs de l’employé et de l’employeur gagnera de plus en plus en importance", poursuit Hans Smellinckx. Celui-ci souligne qu'il existe deux types de données : les données déclarées, que vous avez par exemple insérées dans votre CV papier, et les données non déclarées comme par exemple les offres d’emploi que vous avez consultées sur différents sites web ou vos profils sur les réseaux sociaux.

Le CV viendra se greffer à cette deuxième catégorie de données. Les candidats se sentent-ils mal à l’aise à l’idée d’être de plus en plus scrutés ? "Nous travaillons toujours dans le respect de notre groupe cible. Les personnes restent propriétaires de leurs propres données. L’un de nos fers de lance est d’être proche de nos clients et de nos candidats. De cette façon, nous les aidons en leur proposant un service personnalisé. En parlant de données, nos propres études ont démontré que beaucoup de personnes ne réalisaient pas qu’elles n’étaient pas à leur place dans leur travail actuel", affirme Arne Van Loo.

"Vous pouvez aussi parfaitement contrôler vos données et indiquer que vous ne souhaitez pas les partager. Nous sommes obligés de respecter ces demandes en vertu de la nouvelle législation GDPR. Un CV devient de plus en plus un flux de données, comparez-le avec des petits morceaux de pain qui vous guident verts le droit chemin. Une fois de plus, vous restez propriétaire de vos propres données."

Deuxième constatation : le CV n'est pas vraiment nécessaire

Le CV était souvent une nécessité dans le passé mais ce n’est plus le cas aujourd'hui. "Un tel CV est avant tout un guide pour les recruteurs. Chez nous, un consultant en recrutement peut, sur base de sa propre évaluation et en fonction des souhaits du client, décider si un CV doit ou non être ajouté au profil", ajoute Arne Van Loo. Le média utilisé pour postuler importe également : "Si les candidats postulent via leur smartphone, nous ne leur demandons plus de CV. Si nécessaire, ils peuvent l’ajouter par la suite à leur candidature via leur laptop ou ordinateur de bureau."

(wv) - Source: Magazine MARK

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?