CV
Précédent

1 de 121

Suivant

Faut-il vraiment se débarrasser de son CV ?

« Certains candidats qui ont frappé à notre porte avec un CV qui ressemblait à un torchon sont finalement devenus d’excellents collègues » (Jeroen Rigole, Team Lewis).


Pendant longtemps, une candidature sans CV était inimaginable. Le vent semble désormais tourner et certaines entreprises jugent que le CV n'est plus nécessaire. La motivation prime. « Nous laissons aux candidats le soin de nous surprendre avec une vidéo créative, un podcast ou un gâteau fait maison. »

Chez Team Lewis, une agence de communication internationale, le CV est tombé aux oubliettes. « Ce choix s'inscrit dans une démarche plus large. Nous voulons attirer des talents jeunes et diversifiés. Les diplômes ou l'expérience professionnelle jouent un rôle moins important à cet égard », explique Jeroen Rigole, vice-président de Team Lewis.

1. LinkedIn est le nouveau CV

Dans la pratique, le CV n'a-t-il pas déjà été remplacé par un lien vers le profil LinkedIn du candidat ? « Si vous êtes intéressé par un emploi chez nous, vous pouvez en effet envoyer un lien vers votre profil LinkedIn », poursuit Jeroen Rigole. « Mais vous pouvez tout aussi bien nous envoyer un court message vidéo, un podcast à votre sujet ou nous inviter à faire connaissance autour d'un café et d'un gâteau maison. »

De cette façon, Jeroen Rigole espère éliminer les obstacles et créer des opportunités pour un plus grand groupe de personnes. « Nous nous concentrons sur le talent, la passion et l'ambition plutôt que sur les bonnes références. Nous ne voulons pas entendre ce qu'un candidat est déjà capable de faire mais bien de savoir à quel point cette personne veut grandir et quelles sont ses ambitions. Et surtout, nous voulons ressentir de l’enthousiasme. »

CHECK : Que regardent les recruteurs mis à part votre CV ?

2. La motivation prime

La disparition du curriculum vitae chez Team Lewis rappelle la tendance plus large à l'embauche ouverte. Les entreprises recrutent des personnes sans les tester au préalable à travers toutes sortes de procédures de sélection. La motivation est primordiale.

Le psychologue du personnel Jos Verdonck reconnaît cette tendance mais, en tant que recruteur, il est plutôt critique. « Il y a certainement quelque chose de sympathique là-dedans mais, au sein d’un marché de l’emploi sous tension, il s’agit d’une solution facile à court terme. Cela ressemble parfois un peu à une méthode essai-erreur. Après tout, vous ne faites votre sélection qu'après une campagne de recrutement », précise Jos Verdonck tout en reconnaissant que cela peut fonctionner pour des profils devant être opérationnels rapidement.

En dehors de cela, Jos Verdonck estime qu'un CV reste crucial pour les recruteurs. « Nous demandons toujours un CV, même s’il s’agit d’un lien vers un profil LinkedIn. En tant que recruteur, vous devez comprendre la personne et estimer comment elle a grandi et quel parcours elle a suivi. Quand vous recrutez, vous avez simplement besoin de certains critères. »

Lisez aussi : Optez pour un CV percutant

3. La journée d’essai, nouvelle méthode de recrutement

La question est de savoir si un screening ou un assessment permet de fournir ces critères ? Ou qu’il est possible d’y parvenir sur base d'une conversation avec le CV comme fil conducteur ? Ou rien de tout cela pendant l'entretien d’embauche ?

« Nous optons pour un entretien d'embauche ouvert et une journée d’essai », précise Jeroen Rigole de Team Lewis. « Nous invitons par exemple les candidats en dernière phase du processus à participer à une journée ou demi-journée de travail. Cela donne une bonne idée de la qualité du travail du candidat, mais également s’il y a des affinités avec l’entreprise ».

Selon Jeroen Rigole, le CV ne permet pas toujours de juger une personne. « Nous avons vu des candidats dont le profil était parfait sur papier avec de belles références mais, en réalité, ils n'avaient pas du tout le bon état d'esprit pour travailler chez nous ou s'intégrer à l'équipe actuelle. »

« Nous avons aussi vu l'inverse. Des candidats qui ont frappé à notre porte avec un CV qui ressemblait à un torchon, mais que nous avons embauchés en raison de leur dynamisme, leur enthousiasme et leur soif d'apprendre. Ils sont finalement devenus d'excellents collègues, et ce à notre plus grand plaisir. »

Extra : Préparez-vous à vos entretiens d'embauche

(wv/eh)


22 novembre 2021
Jobs recommandés

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé