Développement personnel Précédent

1 de 681

Suivant

'Faire en sorte que toutes les générations travaillent ensemble est un challenge de taille'

Vu que nous devrons tous travailler plus longtemps, le nombre de travailleurs expérimentés augmentera. En termes de connaissance et de mentalité, il existe des différences essentielles entre les personnes plus âgées, les jeunes diplômés et les travailleurs se trouvant entre ces deux générations.

30 août 2018

Partager

"Les employés de première ligne sont souvent oubliés lors des formations en matière de soft skills" (Frank Vols, Agora-HR).

Agora-HR, une organisation spécialisée dans les formations et le coaching basée à Heusden-Zolder, souhaite anticiper cette problématique en permettant aux employés de première ligne de développer des compétences non techniques.

"Ce n’est un secret pour personne que les entreprises et les organisations deviendront grisonnantes", déclare Frank Vols, directeur général d’Agora-HR. "En 2035, il y aura davantage de personnes âgées que de plus jeunes. En plus d’une grande différence en matière d'expérience et de connaissance du contenu des tâches, les valeurs des différentes générations seront très éloignées les unes des autres. Les entreprises seront donc contraintes de répondre à cette diversité."

"Faire travailler les baby-boomers, la génération X, les 'millennials' et les 'diginatifs' ensemble est un challenge de taille", poursuit Frank Vols. "Quiconque réussit à offrir suffisamment de défis aux différentes générations, à les motiver et à éviter les conflits apportera une certaine valeur ajoutée à son entreprise. En revanche, faire cohabiter les différentes tranches d’âge sans aucune structure entraînera une perte d’énergie et de motivation."

Réconciliation

Une politique concrète couplée à un plan d’action précis valable pour toutes les générations peut offrir un certain soutien pour relever ce défi", affirme Frank Vols. "Il y a plusieurs paramètres à prendre en compte. Le tout est de savoir ce à quoi chaque génération attache de l’importance. Ainsi, la génération X retire de l'énergie du travail d’équipe et de l’obtention de résultats alors que les 'millennials' recherchent plutôt la créativité, la flexibilité et l'équilibre parfait entre le travail et la vie privée."

"Les visions, les valeurs et les normes doivent être conciliées. Ce n'est pas facile. Il faut agir sur le lieu de travail lui-même et non dans la salle du conseil d’administration."

Tensions

Agora-HR essaye d’y remédier en développant les softs skills des employés de première ligne. "Ils reçoivent tous des formations techniques, qu’ils soient jeunes, vieux, nouveaux ou expérimentés. Là n’est pas le problème. Nous remarquons qu’il n’y a généralement que les directeurs et les managers qui sont consultés lorsque des formations sont organisées pour améliorer le travail en équipe, la gestion du stress et des conflits, etc. Les employés de niveaux inférieurs sont souvent oubliés. Le résultat se traduit non seulement par des tensions entre les différentes générations et les niveaux hiérarchiques, mais aussi par une rotation de personnel plus élevée, de l’absentéisme, du stress et de l’épuisement professionnel."

Écart

Agora-HR se concentre donc sur la formation et l’encadrement, et ce notamment chez les aide-ménagères, les infirmières, les fonctionnaires ou les ouvriers. "Nous sommes certains que cela créera une meilleure atmosphère et une culture d'entreprise, ce qui fera en sorte que le fossé entre les générations sera bientôt comblé", conclut Frank Vols.

(eh/ll) – Source : (sd)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?