Vacances annuelles
Précédent

1 de 138

Suivant
Article suivant:

Programmez votre 'out of office' un jour plus tôt et un jour plus tard

15% des salariés se retrouvent submergés de travail à leur retour des vacances

stresspostvacs
En rentrant de vacances, vous avez l'impression d'avoir rechargé vos batteries. En revanche, dès la reprise de votre travail, toute votre énergie s'évapore tant votre boîte mails déborde ou à cause de la charge de travail qui s'est accumulée pendant votre absence. Ce scénario vous est-il familier ?

Plus d'un salarié sur trois (37%) estime avoir trop de travail à son retour de vacances. Pour 15% d'entre eux, la quantité de travail à accomplir est même jugée beaucoup trop importante tandis que 55% observent peu ou pas de différence par rapport à la charge de travail à fournir avant leurs vacances. Enfin, 8% reconnaissent avoir moins de travail à leur retour au bureau.

Check : 10 conseils pour profiter pleinement de vos vacances

Tels sont les résultats d'une enquête menée par Protime, le spécialiste de la gestion du temps et du personnel, auprès de 1.000 employés belges francophones. Il en ressort également que 46% des salariés éprouvent des difficultés à se détendre au cours de leurs vacances tant ils pensent déjà à la charge de travail qui les attend à leur retour.

« C'est inquiétant », estime Sophie Henrion de Protime en analysant les résultats de l'enquête, tout en relevant qu'il est heureusement possible de prendre les choses en main. « Pour plus de la moitié des personnes interrogées (54%), avoir un aperçu de la surcharge de travail permettrait à leur manager de prendre conscience de la situation et de passer à l'action. Celui-ci pourrait par exemple prendre des mesures pour faire face à cette charge de travail excessive afin d'aider les employés à rentrer de vacances sans stress. »

Découvrez : 3 étapes pour partir en vacances sans stress

Plus de déprime post-vacances

Plus de deux employés sur trois (68%) souffrent d’un état de fébrilité à la fin de leurs vacances. L'effet positif des congés fond alors comme neige au soleil en raison d'une trop forte pression au travail. Il existe pourtant plusieurs astuces pour réduire ce stress lié à la fin des congés et même de prolonger l’état d’esprit des vacances. En première position : le transfert des tâches en cours aux collègues (24%).

Top 10: Que faire pour empêcher le stress post-vacances ?

  1. Je transfère efficacement mes tâches à mes collègues (24%)
  2. J’assure le suivi de mes e-mails pendant mes congés (17%)
  3. Je ne planifie pas de réunions dans les jours qui suivent mon retour de vacances (15%)
  4. J’active mon ‘Out of office’ quelques jours avant le début effectif de mes vacances (13%)
  5. Je demande à mes collègues et clients de ne pas m’envoyer d’e-mails pendant mes congés (11,4%)
  6. Durant mes congés, je limite mes contacts ‘boulot’ en ne prenant les appels téléphoniques que d’un seul collègue (11%)
  7. À mon retour, je laisse mon ‘Out of office’ quelques jours de plus (9,5%)
  8. Je conviens avec mes collègues d’un moment où ils peuvent me joindre pendant mes vacances (9%)
  9. Je prévois des plages de travail pendant mes congés (7%)
  10. Je prolonge la durée de congé mentionnée dans mon ‘Out of office’ (5%)

Les systèmes d'enregistrement du temps en ligne peuvent également aider à passer du mode vacances au mode travail. « Les congés servent à profiter de sa famille, se reposer et se ressourcer. 54% des employés estiment que cet objectif aurait davantage de chances d'être atteint si leur manager prenait conscience de la surcharge de travail de ses équipes. À l'image d'un cardiofréquencemètre qui nous alerte lorsque nous faisons un exercice physique un peu trop intensif, les systèmes d'enregistrement du temps en ligne devraient déclencher un signal d’alarme aux managers. »

Lisez aussi : 3 étapes pour communiquer à votre patron que votre charge de travail est trop élevée

« Comme le feraient de bons coachs sportifs, ils pourraient dès lors ajuster en temps voulu les plannings de leur personnel en cas de charge de travail trop importante. Ils s'assureraient ainsi que leurs collaborateurs rentrent de vacances détendus et conservent les sensations positives de leurs congés le plus longtemps possible », poursuit Sophie Henrion, porte-parole de Protime.

Déconnectez pendant vos congés !

Il est intéressant de constater qu'un employé sur six (17%) consulte ses e-mails professionnels pendant ses vacances afin d'éviter une trop grande pression à son retour. Chez les hommes, cette proportion atteint 21% contre 13% chez les femmes.

Extra : Le droit d'être hors ligne impacte-t-il le travail flexible ?

De manière générale, ce n'est pourtant pas une bonne idée selon Laurence Vanhée, Chief Happiness Officer chez Happyformance : « Les vacances sont bonnes pour notre santé mentale et il faut pour cela arriver à déconnecter du travail. Ceux qui, durant cette période, arrêtent de cogiter ou de se tracasser pour des sujets professionnels, rentreront de congés plus détendus, parviendront plus facilement à se concentrer et seront plus créatifs. »

« Si vous ne pouvez vraiment pas vous en empêcher, tâchez de vous immerger dans vos e-mails au maximum une heure par jour. Pour ce faire, choisissez une heure précise afin de pouvoir ensuite directement vous détacher de votre travail. »

(es/kv/eh) – Source : Protime


23 août 2023
D'autres ont également regardé