Les vendeurs deviennent des 'personal shoppers'

Avec le développement de l’e-commerce et l'évolution des comportements d'achat, c'est plus que jamais le consommateur qui est aux commandes. Les chaînes de distribution doivent se réinventer pour continuer à répondre aux nouvelles attentes. Les retailers essaient de faire le poids en offrant plus d'expérience et de services sur mesure, ce qui entraîne des changements au niveau du contenu de certaines fonctions.

26 juillet 2018

Partager

"En tant que personal shopper, je retire encore plus de satisfaction de mon travail" (Annick vaes, personal shopper chez e5).

Au sein de la société 'e5 mode', cela a notamment conduit à la création de métier de 'personal shopper'. Dans la pratique, les clients réservent le personal shopper dans le magasin ou via un agenda en ligne disponible sur le site e5 mode. Le personal shopper est alors à la disposition du client pendant une heure le jour du rendez-vous pour le conseiller dans sa recherche d'une tenue appropriée.

Challenge

Pour ce faire, e5 mode s'appuie sur l'expérience de ses propres employés qui reçoivent des conseils et astuces spécifiques pour satisfaire la clientèle. Pour les vendeuses, cela crée un nouveau chalenge.

"En tant que personal shopper, vous recevez encore plus de satisfaction de votre travail", confirme Annick Vaes (48 ans). Cette experte en la matière travaille depuis quelques mois dans la boutique e5 mode de Lier et est très enthousiaste à propos de son nouveau travail.

Auparavant, elle a travaillé plus de vingt ans dans un magasin de vêtements onéreux mais a dû chercher un nouvel employeur après la faillite de l'enseigne. "J'ai tout de suite réalisé que cela ne serait pas facile pour quelqu’un de mon âge et il y avait quelque chose d’autre qui me faisait peur. J'avais une façon très personnelle d’aborder le client car la marque pour laquelle je travaillais exigeait cela de ma part. Je devais être capable d'expliquer aux clients pourquoi une veste coûtait 1000 euros. En revanche, au niveau des marques de vêtements plus abordables, la situation est différente. Les clients peuvent se déplacer librement et, s’ils le souhaitent, ils s'adressent à un vendeur et non l'inverse", explique-t-elle.

Conseil

"Quand je suis arrivé chez e5 mode et que j’ai entendu parler de l'approche innovante vis les personal shoppers, cela m'a immédiatement plu. J'ai toutefois commencé calmement car j’avais peur de paraître trop enthousiaste", explique Annick en rigolant. "Il s’agissait d’une énorme aubaine. La combinaison de la vente pure et des heures en tant personal shopper assure une certaine variété et ajoute de la valeur au travail. Nous remarquons que de nombreuses personnes ont encore besoin de conseils et de soutien lors de leurs achats. Les raisons sont multiples : elles ne savent pas ce qui leur va le mieux, n'osent pas essayer quelque chose de nouveau ou doivent aller à une soirée et n’ont aucune idée de ce qu’elles doivent porter. En tant que personal shopper, je peux pleinement profiter de ma passion et obtenir encore plus de satisfaction de mon travail. Cela me convient parfaitement ", sourit Annick Vaes.

Personal Shopper Annick Vaes

"Tout est également fait de manière très fluide", poursuit-elle. "Nous buvons d'abord un café avec la cliente pour la mettre à l'aise et voir quelles sont ses attentes. Ensuite, nous passons dans la boutique pour choisir des pièces. L'essentiel est de lui donner le plus d'attention et d'assistance possible pendant une heure. Il y a aussi un vestiaire séparé pour que nous puissions travailler sans être dérangées", explique Annick Vaes.

Merci

"Vous obtenez beaucoup en retour. Il est très agréable de voir que les gens se sentent bien en sortant du magasin ou de recevoir des e-mails de clients pour nous remercier et nous faire savoir qu'ils aimeraient revenir une prochaine fois. Ce service attire un public très diversifié avec des âges et des origines différentes et cela constitue un beau challenge au quotidien."

À long terme, des emplois supplémentaires devraient être proposés chez e5 mode. Si le personnel de vente travaille à 100% comme personal shoppers, des vendeurs(-euses) supplémentaires prendront place dans les magasins.

(eh/ll)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.