Les principales attentes envers un nouveau job ?

L’herbe est plus verte ailleurs, c’est ce que l’on pense généralement et après plusieurs années de service, regarder vers d’autres cieux, quoi de plus humain ?

Ceux qui ont changé d’employeur l’an passé, n’ont pas agi de la sorte uniquement pour augmenter leurs revenus. C’est ce qui ressort des chiffres du bureau de consultance américain CEB, qui a interrogé dans son étude de marché trimestrielle « Quarterly Global Labor Market research » quelque 50 000 travailleurs sur les raisons qui les font changer de travail et ce qu’ils cherchent dans un nouveau job.

Voici les 5 principaux éléments que les travailleurs cherchent ailleurs :  

1. Stabilité

La stabilité d’emploi est ce que les travailleurs cherchent d’abord dans un nouveau job. Ils désirent travailler pour une entreprise qui voit bien clair. Avant, les travailleurs trouvaient particulièrement séduisantes les entreprises qui se positionnaient à la pointe de l’innovation. Aujourd’hui, ils travaillent plus volontiers dans des entreprises stables, bien établies : des organisations qui vont bien et qui offrent tant la stabilité que des perspectives.

2. Rémunération

Le salaire est une constante mais étonnamment, ce n’est pas la première raison pour bouger. L’intérêt de la rémunération gagnera en force lorsque l’économie sera rétablie. Si le chômage diminue, le salaire reprend de l’importance. Les travailleurs font preuve d’opiniâtreté. Ils peuvent accepter un blocage des salaires et même parfois une diminution. Il arrivera toutefois un moment où ils demanderont plus ou partiront pour un autre job.

3. Respect

Le respect vient juste d’atteindre le Top 5. Avec les années, les bureaux sont de plus en plus confortables. Les valeurs soft comme le respect gagnent donc en importance. ‘ Faites votre travail et taisez-vous’, cela ne fonctionne plus. Chacun veut être reconnu et être respecté pour ce qu’il fait.

4. Avantages extralégaux

Dans une enquête américaine il s’agit uniquement des avantages supplémentaires de soins de santé qui sont offerts par l’employeur. Mais étant donné que la sécurité sociale aux Etats-Unis est moins développée que chez nous, nous supposons que dans notre pays, nous sommes plus sensibles à d’autres avantages tels qu’un plan de pension ou une voiture de société.

5. Equilibre vie privée / vie professionnelle

La recherche d’équilibre entre le professionnel et le privé a considérablement augmenté, c’est devenu une des raisons principales pour changer de travail. Là où avant, ce critère jouait surtout chez les femmes, il commence doucement à s’imposer aussi chez les hommes.

Lorsque les travailleurs veulent un bon équilibre entre leur job et leur vie privée, cela ne signifie pas pour autant qu’ils veulent moins travailler. Ils recherchent de la flexibilité quand ils travaillent. Celle-ci ne tourne pas autour du volume du travail mais du moment. Cette tendance ne fera que se renforcer.

La jeune génération avec enfants va déjà pouvoir jongler avec flexibilité avec le temps de travail. ‘ Les employeurs pensent encore de trop en termes de contrôle et d’heures prestées’, nous dit le chasseur de tendances Tom Palmaerts. “Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas toute la journée au bureau que vous ne livrez pas du bon travail. Mais est-ce bien intégré ? Beaucoup d’entreprises se méfient encore du télétravail. Alors que l’avenir se trouve dans plus de flexibilité et une rétribution selon l’output des collaborateurs. Frank Van Massenhove a clairement défini, dans son service public fédéral de la Sécurité Sociale, ce que ses fonctionnaires doivent livrer. Cette approche rencontre beaucoup de succès. Si cela fonctionne dans un contexte public, qu’est-ce qui freine encore les autres ?’ s’interroge Palmaerts.

Plus d'info Carrière

23/09/2013