3 jours de congés payés supplémentaires par mois : voici le 'congé menstruel'

Souffrez-vous beaucoup pendant vos menstruations ? Quelques jours de congé supplémentaires ne devraient pas vous faire de mal. En Italie, un projet de loi est actuellement discuté afin que les femmes aient droit à 3 jours de congés payés supplémentaires par mois.

Douleurs intestinales, maux de dos et de tête, manque d'énergie, il s'agit de caractéristiques typiques des menstruations. Des études ont déjà démontré que de nombreuses femmes en souffraient aux quatre coins du monde. Pourquoi dès lors ne pas prendre congé tout comme vous avez la possibilité de le faire en cas de maladie, d'adoption ou de maternité ?

Les auteurs de la proposition, quatre femmes députées au sein du 'Partito Democratico' italien (centre-gauche), affirment que les femmes sont moins productives pendant leurs périodes de menstruations. Elles demandent à ce qu'un 'congé menstruel' de trois jours soit proposé à toutes les personnes présentant un certificat médical attestant que la qualité de leur travail est impactée. Une enquête au niveau mondial a démontré qu'environ 10% des femmes souffraient de dysménorrhée, de douleurs menstruelles sévères et des crampes.

Stéréotype ?

Tout le monde n'est pas enthousiaste quant à cette proposition. L'Italie est le pays d'Europe où les femmes travaillent le moins et cette nouvelle loi n'améliorerait en rien les statistiques. Les italiennes ont actuellement droit à cinq mois de congé maternité pendant lesquels elles perçoivent environ 80% de leur salaire. Si un patron permet à ses employées de prendre trois jours de congé supplémentaires, cela n'arrangera pas les choses et les recruteurs auront plus tendance à engager des hommes que des femmes.

Cela risque non seulement d'aggraver la position des femmes sur le marché du travail, mais également de renforcer les stéréotypes selon lesquels les femmes sont émotives et beaucoup plus sensibles pendant leurs menstruations.

Exemple asiatique et africain

Le congé menstruel est un sujet de discussion qui est apparu il y a des années. Dans certains pays d'Asie, dont la Chine, la Corée du Sud et le Japon, il existe déjà des lois similaires. Le Japon a introduit une telle mesure il y a 70 ans. Il en est de même pour le géant sportif Nike qui, dans son règlement de travail, donne droit au congé menstruel.

En Zambie, le droit au congé menstruel figure même dans la législation nationale du travail. Par conséquent, les femmes ont droit à un jour de congé supplémentaire par mois si elles souffrent de douleurs insupportables.

Est-il temps que de telles mesures apparaissent en Europe ?

(eh/jy) 

Plus d'info Santé , Absences et jours de congé , Discrimination

12/05/2017